BFM Business

Hollande face au casse-tête de la dépense publique

Bercy va piloter la trajectoire budgétaire 2013-2017

Bercy va piloter la trajectoire budgétaire 2013-2017 - -

Le Conseil des ministres adopte ce mercredi 17 avril le programme de stabilité budgétaire. Pour assainir les finances publiques, François Hollande répète que les efforts porteront sur la dépense publique. Mais dans les faits, elle ne va pas baisser.

Derrière la dépense publique, il y a 3 grands postes. D'abord la dépense de l'Etat : autour de 350 milliards d'euros. Elle devrait baisser en 2014, ce qui représente un effort historique. C'est donc surtout sur elle que le gouvernement communique. Mais attention, car si on rajoute à ce poste la charge de la dette, alors on reste en hausse.

Autre grand poste : la securité sociale. On est autour de 550 milliards d'euros. Mais la question n'est même plus de savoir si on va baisser la dépense, mais si on va réusir à limiter la hausse !

Et puis enfin, il ya les collectivités locales. Elles dépensent environ 250 milliards d'euros par an. Et cela devrait encore augmenter. Les collectivités ont bien une "règle d'or" afin d'équilibrer leurs comptes mais transfèrent leur deficit à l'Etat !

1.150 milliards de dépense publique

Au final donc, la dépense publique totale devrait au mieux être stabilisée, mais en tout cas elle ne va pas baisser.

Pour s'y attaquer, le gouvernement brandit la "M.A.P": la Modernisation de l'Action Publique. Il s'agit de trouver des économies sur 100 milliards d'euros. Un champs d'action bien dérisoire au regard de la dépense publique totale qui s'eleve elle, à 1.150 milliards...

>> Lire aussi-Ayrault à la recherche de nouvelles économies

Mathieu Jolivet