BFM Business

Budget: les fonctionnaires sont bien dans le collimateur

Bercy a les dépenses de fonction publique dans le collimateur

Bercy a les dépenses de fonction publique dans le collimateur - -

François Hollande va présider, samedi 8 février, un nouveau comité stratégique de la dépense publique afin de faire le point sur les pistes d'économies budgétaires. A ce stade, le gel de l'avancement des fonctionnaires est bien à l'étude malgré les dénégations du ministre de l'Education nationale.

François Hollande va présider ce samedi 8 février un nouveau comité stratégique de la dépense publique. Il fera le point avec les ministres concernés sur l'état d'avancement des réflexions sur la recherche de 50 milliards d'euros d'économies budgétaires prévues d'ici à 2017 pour financer les baisses de charges du pacte de responsabilité.

Depuis une confidence, mercredi 5 février, de Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale, expliquant que le gel temporaire des avancements et promotions des fonctionnaires est à l'étude pour tenter de dégager 1,2 milliard d'euros, l'affaire gène l'exécutif. A preuve, Bernard Cazeneuve a affirmé, ce 7 février à l'AFP: "les fonctionnaires ont déjà fait beaucoup d'économies, la stabilisation du point d'indice, la stabilisation des effectifs", a déclaré le ministre. "Je ne suis pas du tout dans l'approche de l'opposition qui consiste à considérer qu'un fonctionnaire est nécessairement suspect (...) Un fonctionnaire, c'est une richesse".

Il n'empêche, pour le seul Etat, les dépenses de personnel représentent, en effet, 132 milliards d'euros sur 334 milliards inscrits au budget, soit 39,6% du total. Toutes fonctions publiques confondues, la masse salariale globale atteint 270 milliards. Difficile donc de faire l'impasse sur ce poste budgétaire si l'on veut faire des vraies économies.

La CGT réclame une hausse des traitements des fonctionnaires

Ce n'est pas anormal de poser la question des promotions!". Voilà ce que l'on dit au plus haut niveau. La masse salariale des fonctionnaires est bel et bien un sujet dans le cadre des economies massives à réaliser à l'horizon 2017. Si on veut jouer dessus, il n 'y a pas 36 solutions : soit on réduit l'emploi, soit on réduit les salaires.

Cette dernière piste semble être en reflexion. Car il y a actuellement dans la fonction publique de nombreux effets de carrières, dont des promotions automatiques qui ont un coût. La Cour des Comptes a déjà recommandé d'en diminuer le nombre.

Alors, un gel integral ? On en est pas là, nous dit on dans l'entourage de François Hollande. Le dossier est explosif, car les syndicats de fonctionnaires sont à cran. Il n'ont eu aucune hausse générale de leur salaire depuis 2010. Jeudi, sur BFMTV, Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT, affirmait que la hausse des salaires des fonctionnaires était une priorité !

Patrick Coquidé et Mathieu Jolivet