BFM Business

Bernard Cazeneuve: "Chypre ne remet pas en cause la stabilité de la zone euro"

Bernard Cazeneuve est le nouveau ministre du Budget.

Bernard Cazeneuve est le nouveau ministre du Budget. - -

Nommé mardi 19 mars ministre du Budget en remplacement de Jérôme Cahuzac, Bernard Cazeneuve, ex-ministre des Affaires européennes, a justifié, ce mardi 20 mars, les exigences des pays de la zone euro à l'égard de Chypre.

"Je succède à un ami personnel, on ne peut pas le remplacer". C'est ainsi que Bernard Cazeneuve a évoqué sa nomination au ministère du Budget en remplacement de Jérôme Cahuzac, ce mardi 20 mars sur RTL. La passation de pouvoir doit d'ailleurs intervenir à 12 heures. Mais "quand on été au ministère des Affaires européennes et qu'on a eu à préparer le budget européen, on a quelques appréhensions des sujets budgétaires", a-t-il ajouté ensuite sur Europe 1.

Le nouveau ministre n'a pas voulu évoquer ce mardi matin les questions budgétaires. En revanche, en tant que ministre sortant des Affaires européennes, il est revenu sur la question chypriote sur RTL. Les évènements autour du plan de sauvetage de l'île "ne remettent pas en cause la stabilité de la zone euro", a-t-il déclaré. "Il fallait intervenir dans une situation particulière", a-t-il ajouté. "Désormais, il faut renégocier avec la Troïka".

Banques opaques

Il a aussi justifié les propositions faites par les pays de la zone euro à Chypre ce week-end : "d'un côté la solidarité avec 10 milliards d'euros d'aides mais de l'autre un appel à la solidarité des gros déposants". Et d'ajouter : "il est normal d'appeler ceux qui spéculent à la solidarité". Bernard Cazeneuve a, lui aussi, clairement mis en cause le système bancaire chypriote qualifié "de totalement opaque".

>> Lire aussi- Budget: Cahuzac part, la chasse aux économis se poursuit

Patrick Coquidé