BFM Business

500 millions d'euros pour les contribuables modestes

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement veut débattre de la question avec la majorité parlementaire.

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement veut débattre de la question avec la majorité parlementaire. - -

Jean-Marie Le Guen a estimé que la mesure, annoncée par le Premier ministre pour redonner du pouvoir d'achat aux plus modestes, coûterait 500 millions d'euros aux caisses de l'Etat, ce mercredi 16 avril.

En marge du pacte de responsabilité, le gouvernement compte prendre une mesure pour le pouvoir d'achat des plus modestes. Un coup de pouce qui devrait lui coûter 500 millions d'euros, selon Jean-Marie Le Guen, le Secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, ce mercredi 16 avril sur LCP.

Manuel Valls a annoncé cette mesure la semaine dernière lors de son discours de politique générale, mais sans en détailler le contenu. Ce 16 avril, le Premier ministre a précisé que cette mesure "mystère" serait mise en place dès juin 2014.

Plus précisemment le collectif budgétaire "va aborder la question des finances de l'Etat pour l'année 2014" mais aussi "corriger un certain nombre d'injustices que nous avons constatées", a ajouté Jean-Marie Le Guen.

La mesure sera mise en place dès juin 2014

Selon lui, "ce qui a marqué l'opinion publique" et été "indiscutablement l'une des raisons du mécontentement de nos concitoyens" à l'égard de la gauche aux municipales, c'est le fait que "plusieurs centaines de milliers de nos compatriotes qui n'étaient pas imposés" ont dû payer l'impôt sur le revenu en raison de "mécanismes" mis en place par le gouvernement Fillon.

Cette mesure permettra aussi de compenser les annonces de rigueur liées au pacte de responsabilité: les prestations sociales, à l'exception de celles pour les plus démunis, ont été gelées jusqu'en octobre 2015, pour atteindre les 50 milliards d'euros d'économies visées par l'Etat français d'ici 2017.

J.S avec AFP