BFM Business

Dépôts de carburant: "Nous allons continuer à évacuer des sites", prévient Valls

Manuel Valls.

Manuel Valls. - Charly Triballeau - AFPBFMTV

"Au micro de BFMTV, le Premier ministre a réaffirmé sa volonté de mettre fin aux blocages de raffineries et dépôts de carburant, quitte à employer la force. "

Le gouvernement fait passer le message: pas question de plier face à la contestation syndicale. Manuel Valls s'est y encore engagé dimanche soir, au micro de BFMTV et i24. "Nous allons continuer à évacuer un certain nombre de sites et notamment les dépôts", a-t-il promis depuis Tel Aviv. "Ce mouvement n'a pas lieu d'être", a-t-il expliqué, affirmant sa "détermination à faire lever ces barrages". Le tout alors que la CGT et FO ont appelé les chauffeurs routiers à bloquer les raffineries et dépôts de carburants pour protester contre le projet de loi travail. 

"La loi travail ira jusqu'au bout"

"La loi travail ira jusqu'au bout de son processus parlementaire", a-t-il également prévenu. "Je demande à chacun de regarder la réalité, de ne pas mettre en difficulté l'économie du pays et de respecter les usagers", a-t-il lancé à l'adresse des syndicats.

Rappelant que certaines stations essence faisaient face à une hausse de leurs ventes "de 200 à 300%", le chef du gouvernement a voulu "rassurer" les usagers, appelant "chacun à ne pas céder à la panique".

Y.D. avec AFP