BFM Business

Coronavirus: déjà 6000 salariés concernés par une demande de chômage partiel

Muriel Penicaud

Muriel Penicaud - BFM Business

Invitée sur BFM Business ce jeudi, la ministre du travail a indiqué que 400 entreprises, dont l'activité est touchée par l'épidémie de coronavirus, avaient fait une demande de chômage partiel.

Alors que l'épidémie de coronavirus prend de l'ampleur, de plus en plus d'entreprises, notamment dans les secteurs du tourisme, de l'hôtellerie-restauration et de l'événementiel, voient leur activité touchée. Invitée ce jeudi sur BFM Business, Muriel Pénicaud a indiqué que 400 sociétés "entendent mettre au chômage partiel une partie de leurs salariés". Cela concerne 6000 salariés au total. 

La ministre du Travail a rappelé que toute entreprise dont l'activité est mise en difficulté par l'épidémie peut faire une demande de chômage technique. Ces demandes obtiennent une réponse en "48 heures" des directions régionales du ministère du Travail, a-t-elle assuré. Une fois la demande acceptée, "le ministère du Travail rembourse une partie du salaire aux entreprises pour passer le coup dur". 

La mise en place de chômage technique va "représenter de l'argent", a reconnu Muriel Pénicaud. "Mais moi je préfère ça aux licenciements. [...] Elle ne va pas durer éternellement cette situation", a-t-elle conclu.

Paul Louis