BFM Business

« Comment quitter son job ? », en tête des recherches Google

-

- - -

Aux Etats-unis, quitter son job est la première des questions d'emplois posées sur le moteur de recherche. Signe que beaucoup de salariés vivent leur travail tout en rêvant d'en changer.

Ce vendredi matin Michel en a marre de son job. Est ce à force de voir des écrans pub lui disant qu'il faut quitter son boulot pour être heureux ? On ne sait pas. En tout cas, à la machine à café, Michel réfléchit. Comment fait-on pour pour quitter son job ? Il demande a Florence ! "Aucune idée", Florence est la depuis 1998, elle n'a jamais envisagé de quitter qui que soit. A qui je pourrais demander, ça s'interroge Michel ? A Google pardi ! c'est quand même lui qui a toute les réponses aux questions importantes de la vie.

Alors vous allez me dire : NON, NON, on ne demande pas à google de gérer sa carrière. On prend rendez vous avec un chasseur de tête, on tâte le terrain, on se renseigne sur le plan juridique. Et bien non ! La première chose que font les gens quand ils veulent changer de travail, c'est de demander a google comment faire !

Rêver à un autre emploi 

Sur le thème de l'emploi, la question la plus posée sur Google aux Etats unis en 2018 est : comment quitter son job ? Et les individus semblent quand même assez perdu sur le plan de la gestion de carrière, car la deuxième question c'est : quel job devrais je avoir ? Voilà on en est la. Vous pensez que les enceintes connectées vont servir à commander sur Amazon ou a donner la météo. Et bien non : Michel va se lever et dire "Ok Google : quel job je devrais faire ?", parce que moi j'en ai aucune idée.

Alors google a plein de réponses : des tests de personnalité, des articles de psychologie et des pubs pour des coachs. Espérons quand même que Michel ne croit pas sur parole le moteur de recherche. A la question : quel job paye le mieux ? Réponse de google : radiologue. Pas joueur de foot ou star de cinéma, non radiologue. Alors Michel va t-il se lancer dans des études de médecine pour devenir un flamboyant radiologue ? A priori non, car le problème c’est qu’après a voir consulté google, il ne va rien se passer du tout.

Michel fait son job en rêvant de changer de job. Et il est pas le seul. Selon un récent sondage du fournisseur de mobilier de bureaux JPG : 81 % des français rêvent de changer de travail, un sur deux consulte en permanence les offres d’emploi. Il faut dire que passer a l’acte c’est quand même pas simple. "Vas y Michel démissionne on te regarde", plus facile à dire qu'à faire. 

Conclusion : si vraiment vous avez envie de mobilité, laissez tomber google. Contactez un chasseur de tête il est là pour ça !