BFM Business

Chômage: Ayrault prévoit une inversion de la courbe "en avance"

Jean-Marc Ayrault assure que le gouvernement tiendra ses promesses sur le chômage et la croissance.

Jean-Marc Ayrault assure que le gouvernement tiendra ses promesses sur le chômage et la croissance. - -

Le Premier ministre a affirmé ce 8 octobre sur Europe 1 que le gouvernement parviendrait à inverser la courbe du chômage et à relancer la croissance, certaines régions étant même "en avance".

L'heure est à l'optimisme à Matignon. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a assuré mercredi 8 octobre que l'exécutif "allait arriver" à inverser la courbe du chômage grâce aux emplois aidés et à la reprise de la croissance. Certaines régions sont "en avance" sur l'objectif, a-t-il ajouté sur Europe 1, où il était invité.

"Il y a un objectif fixé par le président de la République qui est très clair, c'est inverser la courbe d'ici la fin de l'année", a-t-il rappelé. Selon lui, "nous allons y arriver parce que je crois que la politique que nous faisons est bonne". "Ce qui est important, c'est que ce (cette inversion) soit durable", a-t-il toutefois ajouté.

La courbe du chômage inversée dans certaines régions

"Il y a notre politique volontariste avec les emplois aidés, les emplois d'avenir", a expliqué M. Ayrault. "Il y a aussi la situation des entreprises (...), le moral des ménages s'améliore, le moral des chefs d'entreprise s'améliore", a salué le chef du gouvernement.

Jean-Marc Ayrault a observé que dans certaines régions "la courbe du chômage s'est déjà inversée". "Il y a des régions françaises qui sont en avance", a-t-il dit.

En Bretagne, Basse-Normandie, Centre et Franche-Comté, le nombre de chômeurs de catégorie A a baissé entre juin et août 2013. En Ile-de-France, il a diminué en juillet et août. L'Aquitaine, où il avait baissé en juin et juillet, n'a pas encore publié les chiffres d'août.

Il faut toutefois relativiser ces informations. Les données régionales et départementales ne sont pas automatiquement corrigées des variations saisonnières, et les mois d'été sont traditionnellement des mois de baisse du chômage.

N.G. avec AFP