BFM Business

Bilan de l'opération séduction de François Hollande en Inde

Principla fait d'arme de François Hollande: la vente de 50 hélicoptères à l'Inde

Principla fait d'arme de François Hollande: la vente de 50 hélicoptères à l'Inde - -

Le président de la République revient de son séjour officiel en Inde, ce vendredi 15 février. Cette visite a permis de faire le point sur plusieurs dossiers importants et de vendre 50 hélicoptères.

François Hollande en VRP du savoir-faire français. Le président de la République a achevé, vendredi 15 février, un voyage officiel de deux jours en Inde où il a mené une opération séduction auprès du deuxième pays le plus peuplé au monde.

Il a surtout tenté de convaincre le milieu indien des affaires d’investir davantage en France. Les Indiens trouveront ainsi dans l'Hexagone "les meilleures technologies, un bon niveau d'infrastructures, une main d'oeuvre de qualité exceptionnelle et en plus, au cœur de la plus grande économie du monde: celle de l'Europe", a-t-il déclaré, jeudi, dans une interview au Times of India.

Bilan commercial de la visite du président en Inde.

> Vente des hélicoptères d'Eurocopter

C’est le principal contrat décroché par François Hollande. Le président français a annoncé, jeudi, qu’Eurocopter, filiale d’EADS, a signé un contrat pour livrer 50 hélicoptères civils à la société indienne Aviators. Un marché, qui porte sur sept commandes fermes et 43 en option. L’Inde paiera 40 millions d’euros pour les sept premiers appareils.

> Le contrat sur les Rafale "progresse"

Dassault attend depuis plus d’un an la signature définitive de la vente de ces 126 Rafale, qui mettrait fin à la malchance qui pèse sur l’avion de chasse à l’export. Mais lors de cette visite officielle, François Hollande et le Premier ministre indien, Mohaman Singh, ont simplement déclaré que "les discussions progressent bien". Dassault, de son côté, a fait part de son optimisme quant à la signature de ce contrat estimé à 12 milliards de dollars, avant la fin 2013, voire dès cet été.

> Les turbines d'Alstom

La coentreprise formée par le groupe français avec l’Indien Bahrat Forge a remporté, mardi, un contrat de 350 millions d’euros, dont 185 millions d’euros pour la simple partie française, pour fournir trois turbines électriques destinées à trois centrales de charbon. Ce contrat avait été décroché deux jours avant la visite officielle de François Hollande.

Par ailleurs, Alstom s'intéresse au métro de Bangalore, capitale économique du sud de l'Inde.

> L'EPR d'Areva

Areva espère obtenir le contrat pour la construction d'une centrale nucléaire sur le site de Jaitapur, à 400 km au sud de Bombay. Mais, même avec le feu vert du gouvernement, le projet bute toujours sur l’hostilité de la population locale.

Julien Marion