BFM Business

A quoi vont ressembler les vacances des Français cet été?

La majorité des départs va se faire en août. Et près de 9 Français sur dix ont fait le choix de rester dans l'Hexagone, selon une étude réalisée par Loisirs Enchères.

Avec l'allègement des contraintes sanitaires, les Français sont désormais certains de pouvoir partir en vacances. Mais l'été 2020 ne sera pas comme les précédents, plusieurs études montrent en effet que les vacanciers chamboulent leurs habitudes en raison de l'épidémie.

D'abord, ils vont moins jouer les aventuriers, faute d'avoir la possibilité d'aller à l'autre bout du monde, et vont davantage se concentrer sur la France. Ils sont 86% à avoir opté pour une réservation dans l'Hexagone, contre 62% l'année dernière à la même époque, selon une étude de Loisirs Enchères. Et c'est en août qu'ils ont décidé en majorité de partir.

La crise annoncée les poussent aussi à revoir à la baisse leurs dépenses. Seulement 6% des Français déclarent qu'ils vont dépenser davantage, selon une enquête Algofly. Le prix reste le critère de choix principal d'une destination, et fait nouveau, le respect des règles sanitaires arrive en seconde position.

Des aides pour les foyers les plus modestes

Pour 76% des Français, le budget sera compris entre 500 et 1000 euros par personne tout compris. Selon une étude VVF, c'est sur le budget restauration que les Français vont le plus se serrer la ceinture. 

Les professionnels du tourisme vont pouvoir relancer leur activité : 40% des Français vont opter pour un hôtel, un camping ou club vacances. Une part tout aussi importante va profiter de la maison d'amis ou de familles pour passer un bel été. Et enfin, 20% font appel à la location entre particuliers.

Les familles les plus modestes vont pouvoir s'offrir une petite escapade grâce au coup de pouce de l'Etat par les chèques vacances et les comités d'entreprise qui permettent à un Français sur dix de partir. Hier, le gouvernement a annoncé débloquer 200 millions d'euros pour offrir des vacances à un million d'enfants et des chèques vacances pour 300.000 familles de travailleurs en première ligne.

Emmanuel Lechypre avec Coralie Cathelinais