BFM Business

Discothèques: vers une réouverture le 2 juillet?

Si Emmanuel Macron a évoqué ce mardi la date du 21 juin, la réouverture des discothèques serait en réalité programmée pour le 2 juillet. Explications.

Une réouverture des boites de nuit pour l'été semble se dessiner. Si, ce mardi, Emmanuel Macron a donné rendez-vous aux propriétaires de discothèques le 21 juin, son entourage a rapidement précisé qu'il ne s'agissait pas de la date de réouverture mais plutôt "d'une clause de revoyure prévue autour de cette date".

Rendez-vous le 2 juillet

D'après nos informations, les professionnels du secteur se préparent plutôt à une réouverture le vendredi 2 juillet. Bercy ne confirme pas cette date mais vise une réouverture "le plus tôt possible" et "dès le début de l'été", dans la foulée de la dernière étape du déconfinement prévue le 30 juin.

Discussions sur le protocole, l'aération et le pass sanitaire

Les discussions entre le gouvernement et les professionnels tournent en particulier autour du protocole sanitaire à mettre en place pour cette réouverture. Les professionnels nous disent travailler avec le gouvernement sur les mesures suivantes: des tests antigéniques à l'entrée des établissements, une jauge de 65% de la capacité maximale d'accueil de l'établissement, pas de masque à l'intérieur, la piste de danse ouverte, les consommations à table, uniquement assis et avec 6 personnes maximum. Enfin, une ouverture aux horaires légaux, c'est à dire jusqu'à 7 heures du matin.

Par ailleurs, certaines discothèques ne pourront pas rouvrir: il va y avoir une inspection de tous les établissements avant la réouverture et ceux qui n'auront pas les équipements nécessaires pour garantir une bonne ventilation et une bonne aération n'auront tout simplement le droit de rouvrir et dans ce cas ils continueront à être indemnisés par l'Etat.

Se pose aussi la question du pass sanitaire. Les professionnels ont dit pendant longtemps qu'ils étaient prêts à utiliser cette solution pour rassurer tout le monde, mais normalement il n'y en aura pas puisque ce pass n'est réservé qu'aux évènements et à certains lieux accueillant plus de 1000 personnes et les discothèques n'en font pas partie: c'est écrit noir sur blanc dans le décret paru au Journal Officiel ce lundi.

Mais le gouvernement nous dit quand même "que la liste des établissements pourra être aménagée dans la perspective de la troisième étape de réouverture fixée au 30 juin" et donc que "le pass sanitaire est à l'étude".

En résumé, en l'état actuel des textes, pas de pass sanitaire mais le gouvernement ne s'interdit pas de modifier le décret.

Un enjeu économique énorme

Le secteur des discothèques reste particulièrement touché par les conséquences de la crise sanitaire, puisqu'il est complètement à l'arrêt depuis 15 mois. Une réouverture cet été paraît donc essentielle pour un secteur déjà fragile avant même la crise sanitaire. 35% du chiffre d'affaires annuel des boites de nuit est en effet réalisé lors de cette saison.

La profession ne peut donc pas se permettre de rater un deuxième été d'affilée. Depuis le début de la crise, sur les 1600 discothèques que compte la France, 250 ont déjà fermé et une centaine d'autres sont au bord de la faillite. Le secteur pourrait donc perdre un quart de ces établissements à cause de la crise.

Thomas Sasportas, avec Julien Bonnet