BFM Business

Covid19: une start up normande a créé un robot de tests PCR capable d'afficher le résultat en 40 minutes

Ce petit boitier est capable d'analyser un prélèvement nasal en 40 mn. Il a été mis au point par une start up normande

Ce petit boitier est capable d'analyser un prélèvement nasal en 40 mn. Il a été mis au point par une start up normande - Loop Dee Science

La startup normande vient de mettre sur le marché LoopX, un boitier capable d'analyser les tests PCR en un temps record.

Aller plus vite que la propagation du virus. C'est l'enjeu pour l'endiguer, et pour y parvenir, les résultats des tests doivent être obtenus au plus vite. Le kit LoopXplore créé par Loop Dee Science, une start-up basée à Hérouville-Saint-Clair, en Normandie, permet de savoir en 40 minutes, prélèvement compris, si l'on est infecté. Une solution idéale pour éviter que le virus ne se propage dans des lieux fermés comme les entreprises. Après quelques mois de travail, il est enfin disponible sur le marché.

LoopX, son diminutif, est petit appareil (7x6x6 cm) de diagnostic ambulatoire. On y insère les prélèvements récupérés via l'écouvillon qu'il faut toujours insérer dans la narine. Ensuite tout est automatique. Sans même passer par un laboratoire, le prélèvement est analysé en quelques dizaines de minutes. Le résultat est ensuite transféré sur un PC en bluetooth en USB.

"Nos résultats sont particulièrement fiables avec une sensibilité et une spécificité de 96 %", a assuré aux Echos Louis-Marie Rocque, cofondateur et patron de Loop Dee Science .

La start up reçu le soutien de la région Normandie et de la Direction générale de l'armement (DGA). Pour mettre au point le boitier d'analyse rapide, elle a travaillé en partenariat avec le laboratoire de virologie du CHU de Caen, mais aussi avec Eldim, une start up de la tech installée aussi à Hérouville.

Faire équipe avec un sous-traitant d'Apple

Eldim est un pépite de la French Tech à la réputation est mondiale. Depuis 10 ans, elle est l'un des partenaires de Samsung, LG, Sony et Apple dans les systèmes de mesure. Elle a participé entre autres au système de reconnaissance faciale de l'iPhone. C'est d'ailleurs le premier endroit où s'est rendu Tim Cook en 2017 lors de son voyage en France.

LoopX intéresse du monde d'autant que son prix n'est pas redhibitoire: environ 1000 euros avec une vingtaine d'euros pour les réactifs. Les clients potentiels sont les entreprises qui pourraient tester leurs équipes rapidement, les laboratoires, les hopitaux, l'armée... La région Normandie et le CHU de Caen pourraient être les premiers à l'utiliser.

"Nous avons la capacité de fabriquer 100 LoopX et 10.000 kits d'analyse par jour", affirmait dès cet été Stefan Gallard, un des cofondateurs de Loop Dee Science au Parisien.

Désormais, ce boitier intéresse au delà de nos frontières. Selon Les Echos, l'Espagne, le Maghreb et la Chine lorgne sur LoopX. Difficile de se dire que ce boitier n'ira pas jusque dans la Silicon Valley où les grandes entreprises de la tech réclament de telles solutions.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco