BFM Business

Vous ignoriez certainement le sens caché de la forme du Petit-Beurre de LU

-

- - LU

Alors que LU fête cette année ses 130 ans, retour sur les secrets de son premier best-seller aux étranges dents: le Petit-Beurre.

C'est sans doute le biscuit le plus connu des Français et aussi l'un des plus consommés. Chaque année, ce sont 9000 tonnes de Petit-Beurre qui sont produits à l'usine LU de l'Haye-Fouassière en Loire-Atlantique, soit 1 milliard de biscuits. 

Inventé par Louis Lefèvre-Utile en 1886, le fameux biscuit est même plus ancien que la société LU (les initiales de Lefèvre-Utile) qui ne sera créée qu'un an plus tard et qui fête cette année ses 130 ans. Et si sa forme est aujourd'hui communément admise, elle a de quoi surprendre. Le Petit-Beurre ressemble en effet à une sorte de napperon denté avec quatre grandes "oreilles" sur les coins et perforé de 24 trous. 

Le Petit-Beurre, une "allégorie du temps"

Un hasard lié au mode de production, pourrait-on penser. Eh bien pas du tout. La forme du biscuit LU a un sens caché. Si elle s'inspire effectivement des napperons sur lesquels on servait le thé auparavant, ses dents et ses trous sont "une allégorie du temps", comme l'explique LU sur son site internet. 

Le Petit-Beurre compte en effet 52 dents (en comptant les quatre grosses des coins), ce qui représente les 52 semaines de l'année. Les quatre "oreilles", elles, symbolisent les quatre saisons. Et les 24 points qui le perforent évoquent les 24 heures de la journée. L'idée est donc que le Petit-Beurre est un biscuit qui peut se manger à toute heure de la journée, toute l'année. 

-
- © -

Et l'inventeur du biscuit a eu le nez creux puisqu'il est toujours produit 131 ans après sa création, et qu'il est même à l'origine du succès de la société LU. Car si la fabrique initiale a été créée en 1846 par deux pâtissiers, Pauline-Isabelle Utile et Jean-Romain Lefèvre, c'est leur plus jeune fils Louis Lefèvre-Utile qui développera la petite structure familiale pour en faire un géant du biscuit. À l'époque, les Français importaient principalement d'Angleterre ces gâteaux produits à la chaîne dans des fabriques mécanisées. Les champions du secteur se nomment alors Fry's ou Cadbury. Mais LU joue la carte de la simplicité avec son Petit-Beurre qui ne contient que quatre ingrédients: de la farine, du beurre, du sucre et du lait. Une simplicité qui plaît et qui permet au biscuit de remporter le grand prix de la biscuiterie à l'exposition universelle de 1900 à Paris.

La famille Lefèvre-Utile restera à la tête de la société jusqu'aux années 60 et la fusion avec les sociétés L'Alsacienne et Brun. Rachetée en 1987 par BSN (ex-groupe Danone), LU restera détenue par des capitaux français jusqu'en 2007. Cette année-là, Danone cède sa branche biscuit à l'américain Kraft Foods (devenu Mondelēz International depuis) pour 7,2 milliards de dollars (5,3 milliards d’euros). 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco