BFM Business

VIDÉO - Lactalis, un géant français qui cultive la discrétion

Les produits Lactalis sont très présents dans les supermarchés.

Les produits Lactalis sont très présents dans les supermarchés. - Jean-François Monier - AFP

Le scandale du lait infantile contaminé a mis Lactalis sous le feu des projecteurs. Au grand dam de ce groupe familial très discret qui cache ses résultats financiers et s'abstient de mettre en avant son nom sur ses produits que tous les consommateurs connaissent.

Depuis début décembre, Lactalis est au cœur d'un vaste scandale de lait infantile contaminé. Si ce groupe est au cœur de l'actualité, il est pourtant assez peu connu du grand public. Lactalis est pourtant numéro 2 ou numéro 3 des produits laitiers dans le monde, selon les années, d'après Rabobank. Il partage le podium avec Nestlé et Danone. Et sans le savoir, les Français consomment tous les jours ses produits.

Lactalis a été fondée en 1933 par André Besnier qui avait nommé son entreprise à l'époque Besnier. Son fils, Michel, en prend les rênes en 1955 et change le nom du groupe en Lactalis en 1999. Aujourd'hui, le mastodonte est dirigé par Emmanuel, fils cadet de Michel, et 11ème fortune française en 2017 selon Challenges avec un patrimoine évalué à 8 milliards d'euros. Actionnaires du groupe, son frère Jean-Michel et sa sœur Marie sont consultés sur la stratégie de l'entreprise familiale, mais ils n'ont aucune responsabilité opérationnelle.

Une longue histoire émaillée de scandales

Le géant mondial a fait de la discrétion son maître mot. La famille Besnier a pour réputation de fuir les médias. Et comme le groupe n'est pas coté en Bourse, on sait très peu de choses de ses performances financières. D'autant que, comme l'a souligné le Figaro en 2016, ses dirigeants préfèrent payer des amendes plutôt que publier les comptes de l'entreprise au greffe du tribunal de commerce. Ils se contentent d'afficher sur le site du groupe quelques informations basiques comme le chiffre d'affaires (17,3 milliards d'euros en 2017), les effectifs (75.000 dans 85 pays) ou le nombre de sites de production (246 répartis dans 47 pays).

Lactalis ne signe pas ses produits de sa propre marque. Même sur son site, il n'affiche pas la liste des marques commerciales qu'il exploite. En cas de problème sur un produit, cela lui permet d'éviter que toutes les marques soient impactées et pâtissent d'une détérioration de leur image auprès des consommateurs. Une précaution utile puisque Lactalis est régulièrement la cible des critiques. Il y a évidemment les conflits avec les agriculteurs où la filaire laitière accuse l'entreprise d'acheter le lait à un prix trop bas. Mais on peut également citer la fraude sur la mozzarella où l'une de ses filiales, Galbani, était accusée de recycler du fromage périmé. Mais aussi la polémique concernant la rupture de contrat entre Lactalis et cinq producteurs de lait ayant témoigné leur mécontentement vis-à-vis de Lactalis sur France 2. Ou encore plus récemment un scandale de pollution: en août dernier, l'usine de Retiers était accusée d'avoir versé du lactose dans la Seiche, une rivière de située dans l'Ille-et-Vilaine, tuant l'écosystème.

Des marques que tous les consommateurs connaissent

Et fort de son culte du secret, Lactalis ne met pas en avant son nom sur ses produits. L'entreprise produit sous la marque Président des fromages, du beurre et de la crème. Il est également derrière le roquefort Société, la fêta Salakis, la mozzarella et la ricotta Galbani, ainsi que les camemberts Lepetit et Lanquetot. On peut également citer le Rouy et le Chaussée aux moines, dans la longue liste de ses multiples marques fromagères.

Lactalis est également présent dans le lait frais et UHT avec Lactel, Parmalat ou Bridel. Ainsi que dans les yaourts et desserts lactés en partenariat avec Nestlé (La Laitière, Sveltesse,…) dans une entreprise commune dont il détient 60%. Et évidemment de la nutrition infantile avec Celia, Picot et Milumel.

Des alternatives?

Vous êtes parents et éventuellement concernés par des lots de lait contaminé? Sachez qu'il existe des alternatives. En décembre, la société française de pédiatrie avait d'ailleurs publié une liste avec des substituts possibles.

Diane Lacaze