BFM Business

Vers une pénurie de jouets à Noël avec la fermeture des magasins?

Sur BFM Business, Anne Besson, la porte-parole de la Fédération du jouet réclame une fois encore la réouverture des boutiques le 13 novembre prochain.

1,7 milliard d'euros de jouets sont vendus chaque année en France entre novembre et décembre. Soit pratiquement la motié du chiffre d'affaires annuel du secteur, qui s'élevait à 3,51 milliards d'euros en 2019, selon les données de la Fédération du jouet. C'est dire l'importance de cette période pour les acteurs du jouet et donc le drame vécu par les professionnels, obligés de fermer boutique pour cause de confinement.

Sur le plateau de Good Morning Business ce mardi, Anne Besson, la porte-parole de la Fédération du jouet et patronne de Lego France, exhorte une nouvelle fois le gouvernement à autoriser la réouverture des magasins le 13 novembre prochain afin d'assurer leur "survie". Et ce, grâce à un protocole sanitaire renforcé avec une jauge de présence en magasins divisée par deux.

La représentante du secteur rappelle en effet que, traditionnellement, les jouets s'achètent en magasins et que les solutions en ligne "ne suffisent pas pour répondre à l'ensemble de la demande".

Livraisons en souffrance

Anne Besson pointe également une autre conséquence de la fermeture totale des magasins de jouets: le risque de pénurie de certains produits lors de la réouverture et donc à Noël.

"Avec la fermeture des magasins, ce sont des jouets qui ne peuvent pas être livrés en magasins. 4 millions de jouets par semaine ne peuvent pas être livrés en magasins et donc nous risquons de faire face à une pénurie de jouets sur la saison de Noël", se désole-t-elle.

Et de poursuivre: "sur les 38 millions de jouets qui sont mis sous le sapin chaque année à Noël, 85% (doivent) être absolument livrés en magasin à la fin novembre". Le secteur espère donc que son message sera entendu. D'autant plus que le ministre de l'Economie "Bruno Le Maire s'est prononcé favorablement à la réouverture en priorité de la branche du jouet comme une des trois branches prioritaires en termes de réouverture", souligne Anne Besson.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business