BFM Business

Une start-up française veut changer la vie des parents avec cette valise

-

- - Canaille Dream

"Créée il y a 3 ans, la start-up Canaille Dream a mis au point un ingénieux concept de valise multi-usage pour les jeunes parents. Soucieux d'assurer la production de leur invention en France, ses fondateurs cherchent des fonds sur le site de crowdfunding Indiegogo."

La table à langer, le transat, la baignoire ou le berceau? Alexis Grignon, jeune papa de 33 ans, ne savait pas quel équipement prendre pour partir en vacances avec sa petite fille. Pas la place de tout mettre dans le coffre de la voiture sans même parler du train et de l'avion. A son retour de vacances, cet ingénieur de formation s'est attelé à la tâche. Il dessine et conçoit un concept de valise multifonctions. Il réussit à faire entrer 6 produits en un: la valise donc mais aussi le transat à bascule, le transat haut, la table à langer, le berceau et même la baignoire. Une valise qu'il baptise Multi.

C'est là que le plus dur débute pour Alexis Grignon. Car l'ingénieur veut que son produit soit qualitatif, fabriqué en France et éco-responsable (la Multi est en plastique recyclable). Des contraintes qui ont un coût. La société a besoin de 400.000 euros pour lancer son projet. Après une première levée de fonds de 150.000 euros, elle s'apprête à boucler un second tour de table complété par du crowdfunding sur le site Indiegogo. "Ce n'est pas facile en France de lever des fonds pour une start-up qui propose un produit industriel", explique Hervé Saramito en charge de la communication pour Canaille Dream. 

La société a finalement trouvé des sites de production (en Vendée et dans le centre de la France). Elle a aussi fait le tour des enseignes pour leur proposer le concept. Auber et Nature et Découverte se sont montrés intéressés. Canaille Dream a déjà enregistré un millier de précommandes. Pas mal pour un produit qui ne sera pas livré avant la fin d'année et dont le prix de vente final devrait avoisiner les 650 euros. "C'est le prix de l'innovation, explique Hervé Saramito. Et si vous devez acheter tous les produits séparément, ça vous coûterait plus de 1.000 euros." 

Frédéric Bianchi