BFM Business

Une annexe des Galeries Lafayette réservée aux touristes chinois à Paris

-

- - Fred Dufour - AFP

L'enseigne va racheter un local commercial à deux pas de son navire amiral, boulevard Haussmann, pour y créer un magasin où seront accueillis les groupes de touristes, principalement chinois, qui viennent faire du shopping dans la capitale. Objectif: faire revenir les autres clients.

Retrouver le confort d'achat d'un grand magasin de luxe. Voilà l'objectif de Nicolas Houzé, le directeur général des Galeries Lafayette. Et cela va passer par une rénovation complète du célèbre grand magasin à la coupole du boulevard Haussmann. Des travaux titanesques qui débuteront en 2017 et qui s'étaleront sur 4 ans. Le coût des rénovations s'élèvera à 150 millions d'euros. Un pari financier pour un groupe dont le chiffre d'affaires a été impacté par les attentats en 2015 avec un recul de près de 6% au premier semestre à 1,6 milliards d'euros.

Mais si les quelques derniers mois ont été marqués par la désaffection des touristes, c'est essentiellement eux qui contribuent à l'activité du magasin d'Haussmann, le navire amiral du groupe. La clientèle étrangère pèse 50% dans le chiffre d'affaires réalisé par le magasin. Et ce sont désormais les Chinois qui constituent le plus gros contingent des touristes dans les grands magasins, devant les Américains et les Japonais. Selon les experts du secteur, ils représenteraient à eux seuls aux alentours du tiers du chiffre d'affaires des deux grands magasins d'Haussmann que sont Le Printemps et les Galeries Lafayette. Ainsi, au plus fort de la saison touristique, des cars déversent sans discontinuer des flots de touristes dans ces deux temples historiques du shopping parisien. Une affluence qui détériore l'expérience des autres clients, juge la direction des Galeries. 

Faire revenir les clients parisiens

Il n'est évidemment pas question de refuser les cars des voyagistes. Les deux grands magasins rémunèrent d'ailleurs copieusement les guides pour qu'ils fassent une halte dans leur magasin. La commission serait aux alentours de 10% de la somme totale dépensée par les touristes. Il faut néanmoins trouver une solution pour marier le très lucratif commerce de flux et une expérience d'achat séduisante.

-
- © -

Les Galeries Lafayette ont peut-être trouvé la solution: faire l'acquisition d'un local réservé aux groupes. L'enseigne va ouvrir en janvier 2017 à l'occasion du nouvel an chinois une boutique de l'autre côté du boulevard Haussmann pour y accueillir ces consommateurs qui, durant leur court séjour, ne rateraient pour rien au monde la halte shopping. Il s'agit d'un local de 2.600 mètres carrés occupé naguère par le magasin Surcouf qui proposera une sélection de produits de parfumerie, parapharmacie, horlogerie, lunettes et autres accessoires.

Aucune marque de luxe n'y sera présente. Les grandes griffes, qui paient cher leur présence dans le navire amiral, verront ainsi leur écrin mieux valorisé. Pour les Galeries Lafayette, il s'agit de convaincre la clientèle parisienne qu'ils sont les bienvenus sous la coupole du grand magasin. Encore faudra-t-il convaincre les voyagistes de conduire leurs touristes dans ce "magasin bis". Car la visite du magasin principal avec sa coupole "art nouveau" de 1912 culminant à 43 mètres constitue une attraction à elle seule pour les touristes. Le groupe précise d'ailleurs qu'il n'interdira pas aux Chinois l'accès du grand magasin. Les Galeries vont même rouvrir un couloir de métro désaffecté pour y accéder depuis le sous-sol.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco