BFM Business

Trois offres "sérieuses" de reprise déposées pour la filiale Toys'R Us France

La filiale française de Toy'r Us, qui gère 53 magasins en France, emploie environ 1300 collaborateurs.

La filiale française de Toy'r Us, qui gère 53 magasins en France, emploie environ 1300 collaborateurs. - SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Plusieurs offres de reprise de la filiale française du géant américain de la distribution de jouets Toys'R Us, dont "trois sérieuses" proposant le maintien de l'activité, ont été déposées devant le tribunal de commerce d'Evry (Essonne).

Plusieurs candidat potentiels à la reprise de la société, placée en redressement judiciaire fin juillet 2018 à la suite de la liquidation de sa maison-mère aux États-Unis mi-mars, se sont présentés. Ils avaient jusqu'à lundi 3 septembre minuit pour se faire connaître.

Parmi les offres de reprise, "trois sont sérieuses et proposent le maintien de l'activité et de la grande majorité des emplois", a précisé Jean Charreteur, le directeur général de la filiale française du géant américain de la distribution de jouets. Celle-ci gère 53 magasins en France, et emploie environ 1300 collaborateurs. Le dirigeant n'a pas souhaité en revanche donné leurs noms, préférant en informer au préalable ses équipes, lors d'un comité d'entreprise qui se tiendra d'ici la fin de la semaine, a-t-il précisé.

Le tribunal d'Évry rendra sa décision début octobre 2018

Le tribunal d'Évry rendra sa décision "début octobre", a ajouté Jean Charreteur, se félicitant de ce délai court en raison de l'imminence de la saison de Noël, cruciale pour le secteur. "C'est en tous les cas très rassurant pour les équipes, ainsi que pour nos fournisseurs", a poursuivi le patron de Toys'R Us France, se disant "confiant pour l'avenir".

Numéro 1 de la vente de jouets en France, Toys'R'Us avait annoncé mi-mars qu'il cherchait un repreneur, suite à l'annonce de la mise en liquidation des 735 magasins de l'enseigne aux États-Unis.

F.B avec AFP