BFM Business

Trois offres déposées pour la reprise de Bata France

Bata en France, c'est actuellement 72 magasins.

Bata en France, c'est actuellement 72 magasins. - AFP- Eliot Blondet

"Ces offres vont être examinées mercredi 6 avril par le tribunal de commerce de Nanterre. Son choix sera connu dans huit jours au plus tard."

L’hiver a été difficile pour Bata. Des températures relativement clémentes et les attentats du 13 novembre à Paris auraient fait chuter la fréquentation de ses magasins au point de la mettre à nouveau en situation de cessation de paiement. Placée en redressement judiciaire en février, la société Bata France voit se présenter trois possibilités de rachat. Ces offres de reprise vont être examinées mercredi 6 avril par le tribunal de commerce de Nanterre. 

267 personnes sur 355 reprises au maximum

La première émane d'un consortium d'enseignes - Courir France, Etam, La Chaise Longue, Un Jour Ailleurs, Okaïdi, Armand Thiery et Yves Rocher France - qui mettent sur la table environ 8 millions d'euros et proposent de reprendre 48 magasins et 267 salariés, selon une source proche du dossier. Pour le moment, la société ABC Chaussures - qui exploite la branche française du groupe de chaussures canadien Bata - comprend 72 magasins et emploie 355 personnes en CDI.

La deuxième offre est avancée par le groupe Vivarte (Minelli, André, La Halle, etc.) associé au site de vente de chaussures en ligne Spartoo et à la société Spodis. Le trio met sur la table quelque 5 millions d'euros et propose de reprendre 60 magasins et 254 salariés, et contribuerait au plan social à hauteur de 900.000 euros.

Enfin, la société espagnole Yorga a également déposé une offre, qui prévoit de reprendre 50 magasins et 234 salariés, en apportant environ un million d'euros.

450 magasins il y a 30 ans

En février, ABC Chaussures s'était déclarée en cessation de paiements en raison d'"un fort affaissement de la fréquentation et des ventes" causés par "l'impact des attentats de novembre et la douceur de l'hiver". Mais Bata n’en est pas à ses premières difficultés. Cela dure depuis des années. Le distributeur de chaussures s'était déjà déclarée une première fois en cessation de paiement fin 2014 et avait été repris en février 2015 par son dirigeant François Le Ménahèze, qui s'était alors associé aux enseignes Courir et Etam.

Bata a été créée en 1894 par une famille tchèque, qui a ensuite émigré au Canada dans les années 1930. Il y a trente ans, la marque a compté jusqu'à 450 magasins dans l'Hexagone, mais a vu ses ventes souffrir de la concurrence d'internet mais aussi des enseignes d'habillement comme Zara ou H&M qui ont lancé des collections de chaussures à bas prix. Le choix effectué par le tribunal de commerce pour cette nouvelle reprise devrait être rendu public d’ici à huit jours.

A.R. avec AFP