BFM Business

Travail dominical à la Fnac: la CFTC signataire, la CFDT consulte

Les négociations sur le travail dominical se poursuivent à la Fnac.

Les négociations sur le travail dominical se poursuivent à la Fnac. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les négociations se poursuivent à la Fnac sur les ouvertures dominicales. La CFTC a assuré qu'elle signera le nouveau projet d'accord. De son côté, la CFDT va consulter ses équipes avant de prendre une décision.

La CFTC Fnac a annoncé mardi qu'elle signerait le nouveau projet d'accord sur les ouvertures dominicales et en soirée, la CFDT indiquant de son côté qu'elle ne se positionnerait pas avant la semaine prochaine, le temps de consulter ses équipes. Dans un communiqué, la CFTC "réaffirme son opposition à la généralisation du travail du dimanche". Toutefois, "face à la montée du phénomène partout en France et notamment sur Paris et sa couronne", le syndicat "a décidé d'être partie prenante" et "d'agir afin de faire évoluer le plus favorablement possible les contreparties proposées aux salariés".

Les négociations à la Fnac avaient repris le 5 janvier, six mois après qu'une majorité de syndicats (CGT, SUD, FO) eut bloqué l'application d'un accord signé par trois autres (CFTC, CFDT et CFE-CGC). En novembre, le rapport de force syndical s'est inversé au profit des signataires (près de 52% à eux trois désormais), FO ayant perdu sa représentativité.

Le nouveau projet reprend les grandes lignes du précédent texte, avec pour les magasins ouverts régulièrement le dimanche, 12 dimanches -"les plus chargés de l'année" selon la CFTC - payés triple et 40 dimanches payés double, sans repos compensateur.

Augmentation du pourcentage d'embauches compensatrices

La direction s'est aussi engagée à augmenter le pourcentage d'embauches compensatrices à 3,1%, au lieu de 2,6% dans l'ancien projet. Le rôle de la commission de suivi a également été renforcé, la commission devenant "une réelle instance bi-annuelle pouvant agir sur les dispositions de l'accord et notamment les embauches", souligne la CFTC dans son communiqué.

Se félicitant de ces "avancées", la CFTC "sera donc signataire de l'accord".Interrogée par l'AFP, la CFDT a indiqué qu'elle était en train de consulter ses équipes avant de prendre sa décision. Compte tenu du temps nécessaire à cette consultation, la CFDT a précisé qu'elle ne se positionnerait "pas avant le début de la semaine prochaine".

La direction avait donné jusqu'à mercredi soir aux syndicats pour faire connaître leur position. La Fnac n'a pour l'instant "pas reçu de demande" pour allonger ce délai et "avisera", a dit un porte-parole à l'AFP, tout en soulignant que la signature elle-même n'était pas prévue mercredi.

P.L avec AFP