BFM Business

Tempêtes: que faire si votre voiture ou votre maison a subi des dégâts?

-

- - iStock - nevarpp

Vous pouvez obtenir une indemnisation des dommages matériels auprès de votre assureur. Découvrez comment faire.

Votre maison a été touchée récemment par une tempête? Vous avez la possibilité d’obtenir auprès de votre assureur une indemnisation des dommages matériels que vous avez subis –concernant par exemple votre logement, votre véhicule, vos meubles ou le local où vous exercez votre activité professionnelle.

Votre contrat d’assurance habitation comporte nécessairement "une garantie tempête qui couvre tous les dommages causés par le vent", indique la Fédération française de l’assurance (FFA) sur son site. L’arrachage du toit de votre maison et la détérioration de votre mobilier peuvent notamment donner lieu à indemnisation.

Selon la FFA, vous disposez de cinq jours ouvrés pour informer votre assurance du sinistre. L’envoi d’une lettre recommandée avec avis de réception est conseillé.

Faites des photos des dégâts. Conservez les factures et autres preuves d’achat des biens endommagés.

Pour éviter que les dommages s’aggravent, prenez des mesures de sauvegarde:

bâchage de la toiture endommagée;

mise à l’abri du mobilier;

déblayage.

  • Si vous procédez vous-même aux réparations, "conservez vos factures d’achat de matériaux": votre assureur en tiendra compte.

S’agissant de votre véhicule, conduisez-le ou faites-le transportez chez votre garagiste ou chez un professionnel agréé par votre assureur. Il pourra alors faire l’objet d’une expertise, toujours aux frais de l’assureur.

  • Des règles distinctes en cas d’inondation

Des règles différentes s’appliquent si le sinistre a été causé par une inondation, par exemple après le débordement d’un cours d’eau.

  • La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle dans votre commune par arrêté vous permet d’obtenir une indemnisation de vos dommages matériels.

À condition que votre contrat prévoie une garantie catastrophes naturelles, ce qui est le cas des multirisques habitation.

En outre, vous disposez de dix jours ouvrés à partir de la publication au Journal officiel de l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle pour déclarer le sinistre à votre assureur.

Timour Aggiouri