BFM Business

Système U maintient son engagement sur le porc

Système U garde son prix du porc (photo d'illustration).

Système U garde son prix du porc (photo d'illustration). - Axel Heimken - AFP

Le groupement de distributeurs indépendants a décidé de continuer à payer le porc 1,40 euro le kilo. D'après lui, le porc français a un peu plus de qualité, "on peut le faire payer un peu plus cher".

Le groupement de distributeurs indépendants Système U a décidé de maintenir son engagement à payer le porc à 1,40 euro le kilo, malgré la décision de certains éleveurs de renoncer à ce prix de référence défini avec le gouvernement, a annoncé jeudi son PDG, Serge Papin. "Nous, on est dans l'attente, mais on poursuit nos engagements", a-t-il assuré sur France Info, expliquant qu'il peut y avoir deux marchés, "celui du porc français, qui a besoin de plus de qualité et qu'on peut faire payer un peu plus cher, et le porc d'importation".

La section porcine de l'Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) avait annoncé plus tôt jeudi qu'elle renonçait à l'objectif de prix de 1,40 euro --cours minimum pourtant fixé avec le gouvernement--, afin de préserver l'existence du Marché du porc breton (MPB) de Plérin (Côtes-d'Armor), qui sert de référence pour les prix au plan national.

"Elles se désolidarisent"

Serge Papin a par ailleurs vivement critiqué la position des entreprises Cooperl et Bigard, qui refusent de payer ce prix. Elles "se désolidarisent pour faire baisser les cours. C'est hallucinant. Tout allait bien hier (mercredi) avec un cours qui approchait 1,40 euro. Et on se tire une balle dans le pied", a déploré le distributeur. Contrairement à Système U, le groupe Leclerc a annoncé que ses filiales agroalimentaires "respecteront la consigne" de l'UGPVB, tout en soulignant qu'ils avaient jusqu'ici "tenu les engagements (...) de soutenir le cours sur le marché du porc breton".

Après l'annonce des producteurs, le président du MPB, Daniel Picart, a démissionné en parlant de "trahison" de la part de certains éleveurs. Il a été remplacé par François Pot, éleveur de porc dans le Finistère et président du groupement d'éleveurs porcins Porélia. Dans la foulée, le MPB a aussi suspendu sa cotation prévue jeudi, reportée à une date ultérieure. Le refus en août de Bigard et la Cooperl, deux des principaux acheteurs de viande de porc, de payer 1,40 euro/kg et leur retrait du marché avait généré une vive tension dans la filière. Bigard a en outre annoncé la semaine dernière sa volonté d'acheter tous ses porcs 5 centimes en dessous du cours du MPB.

D. L. avec AFP