BFM Business

Starbucks va mettre le cap sur l'Afrique du Sud

Starbucks va devoir affronter une concurrence féroce

Starbucks va devoir affronter une concurrence féroce - Karen Bleier - AFP

La chaîne américaine a indiqué ce mardi 14 juillet qu'elle ouvrirait l'an prochain ses premiers cafés dans le pays où elle devra toutefois batailler avec des concurrents implantés de longue date.

Starbucks élargit ses horizons. La chaîne américaine a ainsi annoncé ce 14 juillet qu'elle ouvrirait l'année prochaine à Johannesburg ses premiers cafés en Afrique subsaharienne en partenariat avec le distributeur sud-africain Taste Holdings.

"Une grande partie du café servi par Starbucks vient de fermes d'Afrique subsaharienne. Nous sommes fiers d'apporter les meilleurs cafés africains à davantage de clients dans la région", a affirmé Kris Engskov, directeur de la compagnie pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique, dans un communiqué.

"Le marché du café croît très vite en Afrique du Sud et nous voulons participer à cette croissance", a-t-il ajouté.

Une forte concurrence

Starbucks viendra concurrencer des chaînes comme Seattle Coffee Company ou Mugg & Bean implantées depuis plusieurs années en Afrique du Sud, mais aussi de nombreux cafés indépendants, présents dans les grandes villes du pays depuis une vingtaine d'années.

L'accord, dont les modalités financières n'ont pas été révélées, prévoit que le distributeur sud-africain Taste détienne les droits exclusifs pour ouvrir des magasins Starbucks sur le territoire sud-africain d'ici la mi-2016, à Johannesburg puis dans d'autres villes du pays.

"Nous voulons que l'Afrique du Sud bénéficie de toute l'expérience Starbucks, c'est-à-dire un café éthique 100% arabica ainsi que l'ensemble des produits proposés par la marque et bien sûr de superbes boutiques", a précisé le PDG de Taste, Carlo Gonzaga.

Fondé en 1971, Starbucks gère plus de 22.000 cafés à travers le monde mais sa présence sur le continent africain se limitait jusqu'à présent à 27 magasins en Egypte et 7 au Maroc. Le café de la marque américaine avait néanmoins déjà été disponible dans des stands temporaires en Afrique du Sud pendant la Coupe du monde de football de 2010.

J.M. avec AFP