BFM Business

Son acquisition américaine "dope" le chiffre d'affaires annuel de Bonduelle

Le chiffre d'affaires de Bonduelle a bondi de 16,3% lors de son exercice décalé 2016/2017, franchissant la barre des 2 milliards d'euros.

Le chiffre d'affaires de Bonduelle a bondi de 16,3% lors de son exercice décalé 2016/2017, franchissant la barre des 2 milliards d'euros. - Philippe Hughen-AFP

Le chiffre d'affaires du groupe alimentaire français a bondi de 16,3% lors de son exercice décalé 2016/2017, franchissant la barre des 2 milliards d'euros. Une progression en partie due à l'acquisition de l'Américain Ready Pac Foods, finalisée en mars 2017.

Bonduelle a vu son activité bondir sur son exercice décalé 2016/2017 clos le 30 juin dernier. Le groupe familial alimentaire, spécialiste des légumes surgelés et en conserve, a nettement franchi la barre des 2 milliards d'euros, une progression imputable à l'acquisition de la société américaine Ready Pac Foods, en mars 2017, rebaptisée Bonduelle Fresh Americas.

Compte tenu de cette opération de croissance externe, qui a vu le rachat de ce spécialiste des salades en portion individuelle pour 409 millions de dollars (379 millions d'euros), les ventes de Bonduelle ont atteint 2,28 milliards d'euros. Sans cette acquisition, le chiffre d'affaires a enregistré une croissance organique de 2,7%, performance située "dans la fourchette haute" de ses objectifs, ainsi que d'un taux de change favorable.

"Bien que consolidée sur un trimestre seulement, l'acquisition de Ready Pac Foods transforme profondément le profil du groupe", estime Bonduelle, faisant valoir son "internationalisation croissante hors Europe" et le développement "de l'activité de légumes frais prêts à l'emploi".

La zone Europe a représente 55,8% de l'activité du groupe

Sur l'exercice 2016/2017 écoulé, la zone Europe, qui représente encore 55,8% du chiffre d'affaires total du groupe, a renoué avec la croissance, à 0,2% en données courantes et constantes, grâce à un quatrième trimestre en croissance de 1,6% à taux de change courants.

"Les manques de produits liés aux campagnes déficitaires de l'été 2016 (légumes en conserve et surgelés) et du début 2017 (salades en sachet)" ont été "pour partie contrebalancés au printemps par une météo ensoleillée favorable à la consommation de maïs en conserve et de produits traiteur", indique Bonduelle.

Hors zone Europe, le chiffre d'affaires progresse de 7,1% en données constantes et de 45,9% si on tient compte de l'intégration de Ready Pac Foods sur un trimestre. "Les bonnes performances des activités de légumes en conserve et surgelés au Canada et aux États-Unis ont été en partie gommées par les difficultés enregistrées dans les pays émergents", principalement le Brésil et la Russie, explique l'entreprise agro-alimentaire.

F.Bergé avec AFP