BFM Business

Sans blague, Carambar est à vendre

Carambar n'est plus dans les petits papiers de son propriétaire Mondelez qui souhaite ne conserver que des marques globales.

Carambar n'est plus dans les petits papiers de son propriétaire Mondelez qui souhaite ne conserver que des marques globales. - Thomas Coex -AFP

Son propriétaire, le géant américain de l'alimentaire Mondelēz, voudrait céder le fameux bonbon au caramel. La marque Carambar n'est pas assez internationale à son goût.

Il y a deux ans Carambar avait fait une mauvaise plaisanterie en annonçant la fin des blagues sur ses emballages. Mais cette fois, ce n'en est pas une. Carambar est à vendre. C'est le magazine Challenges qui l'affirme. Son propriétaire, le géant américain Mondelēz (l'entité internationale de Kraft Foods), est entré dans une phase de rationalisation de son portefeuille de marques. Après s'être allégé dans le café en début d'année avec la cession de Carte Noire à l'italien Lavazza et la fusion de Grand'Mère et Jacques Vabre avec un groupe hollandais, c'est au tour de la confiserie de faire les frais de la nouvelle politique de la multinationale américaine.

Mondelēz chercherait donc des acquéreurs pour ses bonbons. Carambar donc mais aussi Krema, La Pie qui Chante, la Vosgienne, Cachou ou encore Michoko. Des références trop locales pour la multinationale américaine qui souhaite se consacrer aux marques globales. Les confiseries de Mondelez sont essentiellement vendues en France où elles réalisent un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros. L’ensemble compte d'ailleurs deux usines en France. L’une est basée à Marcq-en-Barœul, l'autre à Saint-Genest dans la Vienne.

Carambar a été créé en 1954

Pour Carambar, il s'agirait d'un énième changement de propriétaire. Créé par l'entreprise Delespaul en 1954 à Marcq-en-Barœul (Nord) à la suite, selon la légende, d'une erreur, Carambar (contraction de caramel en barre) a successivement appartenu à la Générale Alimentaire, à la Générale Occidentale, puis à BSN, devenu Danone, puis Cadbury. Depuis 2012, Carambar appartient au groupe américain Mondelēz International (issu d'une scission de l'américain Kraft Foods).

Frédéric Bianchi