BFM Business

Quand la téléconsultation médicale séduit les complémentaires santé

Le Groupe VYV (mgen, harmonie, Istya) a pris 61%, dans la plateforme de télémédecine MesDocteurs.com

Le Groupe VYV (mgen, harmonie, Istya) a pris 61%, dans la plateforme de télémédecine MesDocteurs.com - mesdocteurs.com

Plusieurs mutuelles santé (Axa, Harmonie, MatMut) offrent à leurs assurés un accès à un médecin par téléphone, messagerie ou même par vidéo. Une tendance de fond qui répond en partie à la pénurie de praticiens.

Progressivement, la télémédecine fait son chemin auprès des particuliers par le biais des complémentaires santé. Deux ans après qu'Axa a ouvert en 2015, un premier service de consultation médicale par téléphone aux clients de sa mutuelle santé, celui-ci enregistre plus de 1000 consultations par mois pour 4 millions d'adhérents bénéficiaires. D'autres assureurs se sont lancés entre temps ou s'apprêtent en 2018 à lancer ce service consistant en un échange entre un médecin et un patient par écrit, par téléphone ou par vidéo via écrans interposés.

Cette prise en charge par les complémentaires santé de la téléconsultation, pratique médicale encadrée par un décret de 2010, se justifie d'autant qu'elle n'est pas (encore) remboursable par la Sécurité sociale, sauf exception. Le service délivré par des plateformes connectées mettant en relation patients et médecins, doit être agréé par la CNIL et avoir signé une convention avec l’Agence Régionale de Santé dont elles dépendent.

La complémentaire Ociane Matmut fait partie des principaux clients de la société Medaviz dont la plateforme emploie une cinquantaine de médecins assurant des téléconsultations. Créée en 2014 et lancée commercialement en 2016, Medaviz met en ligne un service permettant d’appeler un médecin instantanément, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par téléphonie ou messagerie électronique et bientôt courant 2018 par vidéo. La plate-forme regroupe plusieurs spécialités médicales et même paramédicales (infirmière, osthéopathe). Elle revendique 2 millions de bénéficiaires.

Si Axa s'est doté de sa propre plate-forme employant des médecins diplômés et inscrits à l'Ordre, réunis physiquement dans un centre d'appels, ce modèle d'internalisation est suivie par le groupe VYV. Celui-ci réunit les mutuelles santé MGEN, Istya et Harmonie et a pris en novembre 2017 une prise de participation majoritaire dans mesdocteurs.com, une plate-forme de services de télémédecine (téléconsultation, télé expertise, télé surveillance).

Sur cette base, un des membres du groupe, Harmonie Mutuelle, proposera progressivement à ses adhérents un service de téléconsultation en 24/24 et 7/7, à partir du 1er trimestre 2018. Ayant déjà contractualisé avec le réseau Santéclair et ses 50 complémentaires santé adhérentes (MAAF-MMA, Mutuelle générale de la police,...), mesdocteurs.com prévoit de couvrir près de 15 millions de bénéficiaires dans le courant de l’année 2018.

La plate-forme indépendante medecindirect.fr, qui a ouvert son service de téléconsultation médicale en novembre 2016, travaille de son côté avec les complémentaires Viasanté ou Groupama, parmi d'autres, avec sa trentaine de médecins généralistes et spécialistes.

Pour les adhérents à toutes ces complémentaires, l'inclusion de la téléconsultation dans les prestations offertes signifie la possibilité de contacter à toute heure un médecin par téléphone, messagerie écrite, voire dans certains cas, messagerie vidéo. Ils pourront satisfaire par ce moyen les interrogations liées à leur état de santé ou celui d'un proche et obtenir un diagnostic, une prescription médicamenteuse ou l'aiguillage vers un spécialiste. Ce service s'avère pratique en cas d'indisponibilité du médecin traitant pour répondre à une question pressante ou personnelle.

Les modalités d'accès à la téléconsultation pour les adhérents sont à peu près les mêmes. C'est la gratuité qui prévaut. Les complémentaires santé mutualisent en général le coût de ce service en le répartissant sur les contrats de tous leurs adhérents. Dans certains cas, la téléconsultation est à accès limité. Dans l’offre Santéclair, la gratuité ne vaut que pour 5 téléconsultations par an et par personne.

Axa installe des télécabines chez ses entreprises clientes

Les modalités de contact pour joindre les médecins via les plate-formes de télémédecine sont variées. Les moyens les plus répandus sont le téléphone ou la messagerie instantanée par Internet. Certaines plateformes de téléconsultation (Santéclair/mesdocteurs.com, Axa,) ouvrent en plus un service de visioconférence accessible depuis une tablette, un smartphone ou un ordinateur connecté à internet. Les assurés peuvent ainsi interagir en direct, images à l'appui, avec un médecin, notamment pour exposer des problèmes dermatologiques.

Pionnier du domaine, Axa a prévu d'innover au cours de 2018. L'assureur installera directement chez les entreprises clientes de sa complémentaire santé, des cabines de téléconsultation. Elles permettront aux salariés d’entrer en communication avec des professionnels de santé afin d’effectuer des diagnostics ou des examens complémentaires (tension, rétine). "Dans les semaines qui viennent, nous allons lancer notre première cabine de téléconsultation. Le salarié est seul dans cette télécabine, mais il est aidé, soutenu, par un médecin à distance, qui lui dit ce qu’il faut faire, et comment utiliser cette télécabine" a expliqué au quotidien Les Echos, le PDG d’Axa France, Jacques de Peretti.

Frédéric Bergé