BFM Business

Pyrex sera vendu à l'américain Aurora

Aurora va racheter Pyrex.

Aurora va racheter Pyrex. - -

Arc International, en difficultés, va vendre sa filiale qui fabrique les produits Pyrex. Les syndicats ont été informés, ce mardi 10 décembre, que le repreneur serait Aurora Capital.

Arc International se sépare de Pyrex. Le groupe a informé les syndicats que la marque Pyrex, spécialisée dans le verre haute résistance, sera vendue en janvier au fonds d'investissement américain Aurora Capital Group, a indiqué ce mardi 10 décembre à l'AFP un représentant de la CGT.

"La direction négocie actuellement avec Aurora, fonds spécialisé dans la reprise des entreprises de 50 à 100 millions d'euros de chiffre d'affaires", a déclaré Frédéric Specque, précisant que "la transaction finale, dont on ne nous a pas communiqué le montant, devrait se faire courant janvier".

Selon un "plan à cinq ans" d'Aurora présenté à un comité d'entreprise d'Arc International ce matin, "la vision" du futur repreneur, "c'est de continuer la production du borosilicate, le verre de cuisson, et en même temps de développer surtout la marque Pyrex à travers des matières nouvelles, avec des poêles et tous les éléments de cuisson qui ne sont pas en verre".

"C'est le point stratégique de développement" fixé par Aurora, un fonds californien, "tout en maintenant, c'est du moins ce que l'on nous en dit, la production de verre du four de Châteauroux (Indre) à saturation", a ajouté le syndicaliste. L'usine de Châteauroux emploie 400 salariés.

Dette de 500 millions d'euros

"La CGT a voté contre" cette cession, a-t-il précisé, considérant que "la vente d'une branche saine" d'Arc International qui, pour un chiffre d'affaires de 78 millions d'euros en 2012, avait réalisé un bénéfice, "n'est pas une bonne chose".

"On vend cette entité parce qu'on y est contraint, pour faire face à des créances que nous devons aux banquiers", a-t-il souligné.

En difficulté, Arc International, numéro un mondial des arts de la table, avait annoncé le 28 novembre qu'il était en passe de vendre sa filiale Arc International Cookware (AIC) qui fabrique les produits Pyrex.

Selon la presse spécialisée, cette vente devrait permettre d'éponger une partie de la dette d'Arc International, estimée à 500 millions d'euros, et même lui éviter la cessation de paiement.

Diane Lacaze avec AFP