BFM Business

Pourquoi McDonald's change la recette de ses hamburgers

McDonald's a modifié la recette de son buger phare aux US, le Quarter Pounder

McDonald's a modifié la recette de son buger phare aux US, le Quarter Pounder - Justin Sullivan - Getty images - AFP

La chaîne de restauration rapide vient de modifier la recette de son "Quarter Pounder", l'équivalent américain du Royal Cheese servi dans les McDo français. Des petits aménagements destinés à faire revenir les clients dans ses fast food.

Retour aux fondamentaux pour McDonald's. En proie à une baisse de ses ventes aux Etats-Unis, la chaîne de restauration rapide n'a pas choisi de miser sur des artifices marketing, mais a tout simplement décidé d'améliorer le goût de ses produits afin de reconquérir des clients.

McDonald's a ainsi mis au point une nouvelle recette pour son Quarter Pounder vendu outre-Atlantique (l'équivalent du Royal Cheese en France) afin de le rendre plus savoureux.

L'ingrédient phare, le steak haché qui garnit chacun d'entre eux, a ainsi gagné en poids. Il ne pèse plus 4 mais 4,25 onces (soit un peu plus de 120 grammes) ce qui lui permet après cuisson de garder une épaisseur lui assurant davantage de moelleux. D'autant que la cuisson a elle aussi été modifiée, afin que les steaks soient plus juteux.

Les petits pains on aussi vu leur traitement modifié: ils sont désormais toasté 5 secondes de plus afin que les burgers soient plus chauds lors de la dégustation.

Des petites choses qui font la différence

Ces changements de recette, s'ils peuvent apparaître mineurs au premier abord, sont pourtant des éléments clés de la stratégie de McDonald's pour reconquérir les papilles des consommateurs. A tel point que ces améliorations ont été annoncées en personne par son PDG Steve Easterbrook. "Ce sont des petites choses, mais pour nos clients, cela fera toute la différence" avait-il expliqué lors d'une conférence en mai.

Arrivé en mars dernier à la tête de la chaîne de fast food, ce britannique a pour priorité de relancer la marque dont les ventes ne cessent de s'éroder. Au deuxième trimestre, elles ont reculé de 0,7% au niveau mondial. Mais c'est sur sa terre d'origine, les Etats-Unis, que le groupe est le plus en souffrance avec un recul de 2%.

En plus de s'attacher davantage au goût des consommateurs et de miser sur des produits de meilleure qualité, la chaîne de restauration rapide s'est lancée dans un processus de réorganisation en développant davantage de restaurants en franchise et en lançant un programme d'économie de 300 millions de dollars d'ici 2017.

C.C.