BFM Business

Pourquoi le propriétaire de Brioche dorée mise sur le bretzel allemand

Brioche dorée est déjà implanté en Allemagne

Brioche dorée est déjà implanté en Allemagne - Frank Perry - AFP

Le groupe Le Duff, propriétaire de la célèbre marque, a finalisé le 30 avril dernier l'acquisition de la boulangerie Kamps qui lui permettra de compter 415 points de vente en Allemagne.

Le Duff prend un peu plus l'accent germanique. Le groupe brestois notamment propriétaire de la Brioche dorée a, en effet, finalisé l'acquisition de la chaîne de boulangeries allemande Kamps bakery, jeudi 30 avril.

L'entreprise a ainsi acquis la majorité des parts de cette chaîne auprès du fonds German Equity Partners III, qui l'avait racheté à Barilla en 2010. Par cette opération, dont le montant n'a pas été communiqué, le groupe entend renforcer sa position sur le marché allemand où il est déjà présent via deux de ses enseignes Bridor et Brioche dorée.

Le Duff met ainsi la main sur 415 points de vente. Mais ce qui a surtout séduit le groupe breton, c'est le concept de "backstuben" (fournil) à l'origine du fructueux recentrage engagé par Kamps en 2010. Il s'agit concrètement de proposer aux clients la dégustation de pains, bretzels et autres pâtisseries de très haute qualité cuits sur place à toute heure de la journée.

Le potentiel de croissance des backstuben

Kamps possède ainsi 70 "backstuben" sur l'ensemble du territoire allemand. Porté par l'augmentation de la consommation hors domicile en Allemagne, ce concept a ainsi connu un certain succès. A tel point qu'il s'est exporté en Royaume-Uni avec l'ouverture fin 2013 du premier backstub de Londres. Le groupe Le Duff mise ainsi tout particulièrement sur ce concept pour élargir son périmètre.

Dans le communiqué qui accompagnait l'annonce de l'acquisition le 3 avril dernier, l'entreprise affirmait ainsi vouloir assurer le futur de développement de Kamps 'en déployant le concept évolutif de 'backstuben' en Allemagne et à l'échelle internationale". Jaan Schalken, le PDG de Kamps qui restera à la tête du groupe allemand, a ainsi pour mission de "concrétiser le potentiel de croissance" que représente ce format.

Conséquence de ce rachat, le groupe Le Duff va voir ses revenus d'augmenter d'environ 200 millions d'euros (le chiffre d'affaires réalisé par Kamps l'an passé). Jusqu'à présent l'entreprise réalisait des ventes annuelles d'environ 1,5 milliard d'euros

J.M.