BFM Business

Pourquoi il ne faut pas rater les foires au vin cette année

Temps fort des enseignes de la grande distribution, la saison des foires au vin vient de débuter. Et pour cette édition 2015, les prix sont particulièrement attractifs, car les stocks sont au plus haut.

Les foires aux vins passent difficilement inaperçues, tant les grandes surfaces ont coutume d’inonder les boites aux lettres de catalogues annonçant l’événement. L'an dernier, ce temps fort sur le plan commercial a généré, toutes enseignes confondues, un chiffre d'affaire de 466 millions d'euros. Le consommateur s'y retrouve aussi avec des grands crus affichés à petits prix.

Selon Jean-Luc Coupet, associé-gérant de Wine Bankers, il serait dommage de ne pas aller y jeter un œil. "Les foires au vin sont intéressantes cette année car il y a un certain nombre de millésimes qui arrivent sur le marché dans une phase où la filière viticole est relativement chargée en stock", explique-t-il. En cause, le marché asiatique a boudé les millésimes 2011, 2012 et 2013. Alors qu’il y a d’excellents vins dans ces années-là, surtout 2012, précise Jean-Luc Coupet.

Idéal pour se constituer une cave

Les stocks sont donc au plus haut. "Les étiquettes des grands crus classés ont parfois été stockées à chacun des stades de la filière et de la distribution, comme chez le négociants, les distributeurs", poursuit Jean-Luc Coupet, ce qui, du coup, entraîne une baisse des prix significative.

Une aubaine pour le consommateur qui veut se constituer une cave. Le conseil: acheter des bordeaux, des bourgognes ou des côtes-du-rhône qui ne sont pas forcement des millésimes d’exception, comme 2009 et 2010, mais qui se dégustent très bien. Ce sont des millésimes à entrer en cave que l'on peut trouver à un excellent rapport qualité prix.