BFM Business

Pourquoi Amazon gonfle de 20% l’abonnement Prime aux États-Unis

Le groupe vient d’annoncer une hausse de 20% du tarif de l’abonnement qui passera aux États-Unis à 119 dollars par an contre 99 dollars actuellement.

Le groupe vient d’annoncer une hausse de 20% du tarif de l’abonnement qui passera aux États-Unis à 119 dollars par an contre 99 dollars actuellement. - Philippe Huguen - AFP

Cette augmentation est la seconde de l’année pour les clients américains. En janvier, l’abonnement mensuel est déjà passé de 10,99 dollars à 12,99 dollars, soit 155,88 par an.

La livraison gratuite d’Amazon pour les clients abonnés à son service Prime commence à coûter cher aux Américains. Le groupe vient d’annoncer une hausse de 20% du tarif de l’abonnement qui passera le 11 mai à 119 dollars par an contre 99 dollars actuellement. Cette augmentation est la seconde de l’année aux Etats-Unis. En janvier dernier, l’abonnement mensuel est déjà passé de 10,99 dollars à 12,99 dollars, soit 155,88 par an. A l’époque, le site de e-commerce avait indiqué que les tarifs annuels seraient épargnés.

Amazon n’est pas entré dans les détails pour expliquer l’augmentation. Brian Olsavsky, directeur financier, a seulement indiqué que Prime représente des "coûts importants" évoquant ainsi, sans le dire vraiment, le nerf de la guerre: la livraison gratuite qui alourdi la facture pour le groupe au fur et à mesure de la progression des clients et du nombre des commandes. Selon Le Monde, ce service a coûté 7,2 milliards de dollars, soit 43% de plus qu’en 2015.

Une pléiade de services pour moins de 10 dollars

Mais en plus de la livraison gratuite, les abonnés Prime bénéficient d’autres avantages. Ils ont notamment un accès à Amazon Video, un service qui pour concurrencer Netflix réclame de lourds investissements pour produire des séries et des films ou les diffuser en exclusivité.

Les clients américains peuvent aussi accéder au service de streaming musical, à une bibliothèque de livres numériques, un espace de stockage en ligne et la livraison de produits frais dans la journée. Et tout cela pour, jusque-là, 8,25 dollars par mois et dès le 11 mai, pour 9,9 dollars. Pour Brian Olsavsky, "la valeur de Prime pour les consommateurs n’a jamais été aussi élevée".

Une hausse est-elle envisagée en France?

Désormais, la question se pose sur le tarif de Prime en France qui est de 49 euros par an et 5,99 euros par mois. S’il subit une hausse de 20%, comme aux États-Unis, il passerait à 59 euros à l’année et 7 euros par mois. Nous avons posé la question à Amazon qui ne nous a pas encore répondu.

En janvier, la hausse du tarif mensuel n’avait pas été revu à la hausse pour les clients Français qui ne bénéficient pas des mêmes avantages que les Américains. S’ils ont accès aux vidéos et au Cloud, ils doivent payer en plus pour la musique ainsi que pour les livraisons dans la journée qui ne sont gratuites que si la facture est supérieure à 25 euros.

Cette exception française va-t-elle durer? C’est une question épineuse pour Amazon. D’un côté, il doit faire face à une concurrence de plus en plus vive des professionnels de la distribution, mais aussi, le streaming vidéo peut lui imposer de nouveaux coûts. Ce jeudi, l’Union européenne a décidé de permettre aux Etats membres d’imposer aux services comme ceux de Netflix ou d’Amazon de participer au financement de la production cinématographique et télévisuelle européenne. Un nouveau coût que les plateformes pourraient vouloir répercuter sur les clients européens.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco