BFM Business

Non, la baguette, le lait ou l'essence ne coûtent pas plus cher à un Smicard qu'en 1980

Une infographie qui compare le prix des produits en 1980 et 2018 circule sur Facebook. Le problème c'est qu'elle ne tient compte ni de l'inflation, ni de l'évolution des salaires. Explications.

Baguette de pain, essence, voiture neuve, sucre, oeufs... Une infographie réalisée par le site de la Dépêche du Midi qui circule beaucoup sur Facebook depuis quelques semaines (plus de 60.000 partages rien que sur ce compte) montre une inflation galopante sur de nombreux produits du quotidien depuis 1980.

La baguette de pain est ainsi passée en près de 40 ans de 0,25 euro à 0,87 euro, le litre de lait de 0,38 euro à 0,94 euro, la consultation médicale de 6,56 euros à 25 euros et celui d'une voiture neuve de 4.300 à 10.000 euros. Ces prix bruts laissent donc entendre que le pouvoir d'achat des Français a été massacré depuis 1980.

Inflation
Inflation © La Dépêche

Sauf qu'il y a un problème et l'article de la Dépêche qui accompagne l'infographie est bien plus nuancé: ces prix ne tiennent pas compte de l'inflation globale (un franc de 1980 n'avait pas la même valeur que le franc au moment du passage à l'euro, et, converti en euro, il a encore moins de valeur aujourd'hui) et de l'évolution des salaires sur depuis 38 ans. Le Smic atteint ainsi aujourd'hui de 1.498,47 euros par mois alors qu'il équivalait à l'époque à 323,05 euros. Et ça change évidemment tout. 

Prenons le prix du pain par exemple. La baguette coûtait 1,67 franc en 1980 selon le site France-Inflation. Si on utilise la conversion légale de l'euro au franc (1 euro = 6,55957 francs), on arrive effectivement au prix de 0,25 euro la baguette. Ce qui fait effectivement beaucoup moins cher que le tarif actuel (0,87 euro en moyenne). Sauf que tous les prix ont augmenté de même que les salaires sur cette période. Ainsi, en utilisant l'outil de conversion de l'Insee, on se rend déjà compte que ce 1,67 franc de 1980 représente en fait 0,70 euro d'aujourd'hui et non 0,25 euro.

On travaille moins longtemps pour se payer une baguette

Mais surtout, on compare le prix de la baguette par rapport au Smic, on arrive à un résultat encore plus significatif. Le Smic horaire était de 2,13 euros (13,97 francs) au 1er juillet 1980 selon l'Insee. Il est aujourd'hui de 9,88 euros (64,81 francs), brut. En prenant en compte les charges sociales, le prix d'une baguette exprimé en temps de travail offre ainsi une comparaison intéressante. On est passé de 8 minutes et 28 secondes en 1980 à 6 minutes 53 secondes. Les salaires (et notamment le salaire minimum) a donc augmenté plus vite que la baguette depuis 1980.

Il faut donc reprendre le tableau en tenant compte de cette inflation. Voilà quelques exemples.

-Le litre de lait: 2,51 francs en 1980, soit l'équivalent de 1,06 euro aujourd'hui contre 0,94 euro, le prix pratiqué en 2018. Le lait revient donc moins cher aux consommateurs. Et cela explique sans doute les difficultés financières des agriculteurs qui assurent l'élevage de vaches laitières.

-La plaquette de beurre de 250 grammes: 5,90 francs en 1980, soit l'équivalent de 2,49 euros aujourd'hui alors que le prix moyen pratiqué aujourd'hui est de 1,89 euro.

-Le kilo de faux-filet de boeuf: 53,01 francs en 1980, soit l'équivalent de 22,33 euros aujourd'hui, 20% de moins que le prix pratiqué aujourd'hui qui atteint 27,90 euros.

-La boîte de 12 oeufs: 7,73 francs en 1980, soit l'équivalent de 3,26 euros aujourd'hui contre 2,65 euros, le prix pratiqué en 2018.

-Le litre d'essence: 3,41 francs en 1980, soit l'équivalent de 1,44 euro aujourd'hui, contre 1,45 euro, le prix moyen pratiqué en ce mois de novembre 2018. 

-Le litre de gazole*: 2,62 francs en 1980, soit l'équivalent de 1,10 euro aujourd'hui contre 1,46 euro, le prix moyen pratiqué en ce mois de novembre 2018.

-La consultation chez le médecin: 43 francs en 1980, soit l'équivalent de 18,11 euros aujourd'hui contre 25 euros en 2018.

Certains produits ont bien augmenté

Comme on peut le voir, la plupart des produits ont de fait baissé depuis 1980 si l'on tient compte de l'inflation. Il y a des exceptions notables comme le prix de la viande de boeuf, du tabac, du litre de gazole ou du vin. Pour certains de ces produits, cette hausse s'explique par la hausse de taxes visant à modifier les pratiques ou les choix des Français (tabac, gazole...), pour d'autres parce que la demande a fortement augmenté dans les pays émergents faisant grimper les cours mondiaux (viande, vin...).

En revanche, si on prend en compte le niveau du Smic, la plupart de ces produits sont plus abordables aujourd'hui. Avec une heure de travail, une personne au Smic en 1980 (13,97 francs de l'heure) pouvait se payer 4,1 litres d'essence. Aujourd'hui, c'est 6,8 litres. Pour le gazole, c'était 5,3 litres en 1980 contre 6,7 litres aujourd'hui.

En ce qui concerne les biens d'équipement comme les produits high-tech, l'électroménager ou l'habilement, les prix ont là franchement baissé, et parfois de manière spectaculaire. Un Macintosh d'Apple coûtait ainsi 2.599 dollars à sa sortie en 1994, l'équivalent de 4.900 euros d'aujourd'hui alors qu'un iMac débute à 1.299 euros sur le site d'Apple. Idem pour les téléphones mobiles qui valaient plusieurs milliers de dollars dans les années 1980. Evidemment, il s'agissait à l'époque de produits de niches réservés à des geeks disposant de hauts revenus.

La voiture plus abordable qu'en 1980

Reste la question de la voiture. Sujet plus polémique. Sont-elles vraiment de plus en plus chères? Il est difficile de comparer car l'offre a évolué en 40 ans. Mais prenons un exemple. En 1980, la Renault 5 de base était vendu 25.800 francs. En tenant compte de l'inflation, cette somme représente 10.868 euros aujourd'hui. Or la Clio débute aujourd'hui à 15.300 euros sur le site de Renault. Le prix des voitures semble donc avoir évolué plus vite que l'inflation générale. Mais si on tient compte de l'évolution des salaires, ce n'est déjà plus le cas. Le prix de la R5 équivalait à un peu plus de 12 Smic mensuels (2120 francs) en 1980 alors qu'il en faut un peu plus de 10 aujourd'hui (1498 euros) pour se payer une Clio.

Et la Clio n'est plus la petite voiture d'entrée de gamme. Ce rôle est dévolu au sein du groupe Renault à la Logan de Dacia, et cette dernière démarre à 7.990 euros. Elle est donc bien plus abordable que la Renault 5 de 1980. 

Il ne s'agit pas de relativiser les difficultés de nombreux Français qui peinent à boucler leurs fins de mois. Car si ces produits et services sont plus abordables aujourd'hui, de nombreuses autres dépenses ont fait leur apparition depuis. Les dépenses pré-engagées (logement, assurances, télécom, cantine) ont elles fortement augmenté depuis 1980. Elles représentaient 27% du budget des Français à l'époque contre près de 34% aujourd'hui. 

*Nous reprenons les données de l'infographie de la Dépêche concernant le prix du litre de gazole en 1980. Données que nous n'avons pas pu nous faire confirmer par ceux qui suivent l'évolution des prix: l'Insee dans ses Annuaires Statistiques de la France ne relève en effet le coût au litre du gazole qu'à partir de 1984. Cette année-là, le carburant des véhicules diesel était à 3,92 francs le litre, soit l'équivalent de 1,30 euro d'aujourd'hui, soit un peu moins cher que le gazole vendu actuellement à la pompe (1,46 euro).

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco