BFM Business

Nestlé sort des surgelés

Nestlé s'apprête à se séparer de sa branche "surgelé".

Nestlé s'apprête à se séparer de sa branche "surgelé". - Sajjad Hussain - AFP

Selon Les Echos ce mardi, Nestlé s'apprête à vendre sa branche produits surgelés.

Le géant de l'alimentation Nestlé va céder au groupe Brake sa branche de plats surgelés Davigel, selon le quotidien français Les Echos paru mardi, une information que les deux groupes n'ont pas souhaité confirmer.

Selon le journal, Nestlé est entré en négociations exclusives avec le groupe, détenu par Bain Capital, afin de lui céder la société, une opération qui donnerait naissance au numéro deux du secteur derrière Pomona.

Nestlé avait indiqué en novembre rechercher un "partenaire" pour Davigel, ajoutant qu'un "acquéreur" était "une possibilité".

L'américain HIG était aussi sur les rangs, selon le quotidien. Le choix de Nestlé pour ce dernier est motivé par le prix offert, "plus élevé que celui de HIG de l'ordre de 200 millions d'euros", ainsi que par le fait que Brake "n'aurait pas demandé à bénéficier du crédit vendeur" de "10 à 15% du prix total" proposé par Nestlé, et qu'il "se serait aligné sur les conditions sociales offertes par HIG".

700 millions d'euros de chiffre d'affaires

"Rien n'a été conclu à ce jour", a déclaré mardi matin un porte-parole de Nestlé, alors qu'à Londres, le groupe Brake n'était pas en mesure de commenter dans l'immédiat.

Rattachée à la division professionnelle, Davigel fait partie de Nestlé depuis 1989, quand le groupe a acheté Buitoni. Davigel a réalisé l'an dernier 700 millions d'euros de chiffre d'affaires. Son siège est sis à Offranville près de Dieppe (Seine-Maritime), et la société emploie quelque 3.100 personnes. Elle est spécialisée dans la vente de produits surgelés et réfrigérés pour les restaurants et restaurants collectifs. 

Davigel possède trois ateliers de fabrication à Offranville (Seine-Maritime), Pontivy (Morbihan) et Barbezieux (Charente) et des filiales en Espagne, en Italie et au Portugal, selon son site internet. Début janvier, Nestlé avait cédé ses plats surgelés vendus sous la marque La Cocinera à la filiale espagnole du groupe Findus.

N.G. avec AFP