BFM Business

Michel-Edouard Leclerc suggère à Emmanuel Macron de nommer un "ministre de la consommation"

Invité de BFMTV et RMC, le patron de l'enseigne de grande distribution a plaidé pour que les consommateurs et la défense de leurs intérêts puissent être représentés au sein du gouvernement.

Michel-Edouard Leclerc fourmille d'idées, et il l'a une nouvelle fois démontré ce mardi sur BFMTV et RMC. Le patron des magasins Leclerc a en effet souhaité la création d'un ministère de la consommation, afin de mieux répondre aux attentes des Français sur ce sujet.

Une réflexion née "après la démission du ministre de l’Environnement, et après le constat de l’incapacité du gouvernement de dire les choses "friendly" au public", mais surtout "après la démonstration de la montée en puissance des lobbys - lobbys agricole, de la distribution, des chasseurs, etc."

"Je ne suis pas candidat"

"Ce qui nous manque, c’est quelqu’un qui défende l’intérêt des consommateurs", a-t-il affirmé. "C’est dingue, on vient de vivre un an et demi d’états généraux de la consommation, on parle de nouveaux projets nutritionnels, on parle de nouveaux rapports de prix, et il n’y a pas un ministre de la consommation".

Et à ceux qui pourrait y voir une invitation à le faire entrer au gouvernement, Michel-Edouard Leclerc répond sans ambages: "Je ne suis pas candidat. J’essaye de mettre en place des mesures en faveur des consommateurs, mais je ne peux pas être juge et partie".