BFM Business

McDonald's teste (enfin) la livraison en France

En Chine, où McDonald's propose déjà la livraison,  ce sont les employés de la chaine qui livrent, et non un prestataire comme aux États-Unis.

En Chine, où McDonald's propose déjà la livraison, ce sont les employés de la chaine qui livrent, et non un prestataire comme aux États-Unis. - Johannes Eisele - AFP

Le géant de la restauration rapide qui a commencé à livrer des menus en Amérique, en Asie, et en Europe, mais toujours pas en France, a commencé à tester très discrètement la livraison à Paris. Trois restaurants sont pour l'instant concernés.

La livraison, McDonald's a commencé aux États-Unis et au Canada. Puis en Asie, et même en Europe, au Royaume-Uni et en Allemagne. Mais les fans de BigMac en France -pourtant deuxième marché mondial de McDo-, devaient toujours se rendre dans les restaurants rouges et jaunes pour s'en procurer. Finalement, la chaîne de restaurants s'est décidée à tester discrètement ce service à Paris, avaient rapporté Les Échos.

La filiale française avait alors confirmé que trois restaurants de la capitale devaient commencer à livrer des burgers à partir de début juin, mais sans plus de précision. 

On en sait désormais un peu plus. Ce mardi, Business Insider indique que les trois restaurants "test" de la capitale sont les suivants: le McDonald's situé place de Passy, dans le XVIème arrondissement, le McDonald's de la rue du Départ, dans le XIVème arrondissement, et le McDonald's de la rue La Fayette (IXème arrondissement). Ce dernier ne commencera néanmoins à livrer ses clients qu'à partir du mois de juillet. 

Le service est développé en partenariat avec UberEats, comme c'est le cas pour la livraison aux États-Unis, qui, elle, est facturée 5 dollars (4,60 euros).

En France, le marché de la livraison de repas recèle d'un fort potentiel de croissance. En atteste la santé florissante de la foodtech, à peine minée par la chute de Take eat easy, avec des sites de livraisons de repas à domicile comme Alloresto, Deliveroo ou Frichti. Ces deux derniers viennent à ce titre de procéder à des levées de fonds spectaculaires: 248 millions d'euros pour Deliveroo en août dernier, et 30 millions pour la toute-jeune Frichti il y a quelques jours, après une première de 12 millions. Selon Rocket Internet, le marché de la livraison à domicile devrait peser 90 milliards d’euros en Europe d’ici quelques années, soit près de 16% du marché global de la restauration.

Conscient de cette manne, McDo a affiché dans son dernier plan de croissance l'objectif de devenir un "leader mondial de la livraison". Le groupe entend ainsi compenser la baisse de ses ventes, en particulier aux États-Unis où il a perdu 500 millions de commandes depuis 2012. Son offre de livraison lui a déjà rapporté près d'un milliard de dollars l'année dernière.

Reste que tout le monde n'est pas convaincu du succès de la livraison pour McDo en France. "Les Français refuseraient de manger un hamburger et des frites froides ou simplement tièdes", estimait ainsi en décembre Bernard Boutboul, président du cabinet spécialiste de la restauration Gira Conseil.

Nina Godart