BFM Business

Marks and Spencer va fermer sept magasins en France

-

- - Jonathan Jones - Flickr - CC

L'enseigne britannique qui avait fait son retour en France il y a cinq ans réduit déjà de moitié le nombre de ses magasins dans l'Hexagone.

L'enseigne britannique Marks and Spencer a annoncé mardi la fermeture de plus d'une centaine de magasins dans le monde, dont sept en France qui emploient à eux seuls plus de 500 personnes. Le groupe a annoncé dans un communiqué qu'il souhaitait fermer les magasins de dix pays, déficitaires, ainsi que des points de vente au Royaume-Uni.

En France, cela concerne la totalité des magasins directement gérés par l'enseigne dans l'alimentation et les vêtements à Paris et en région parisienne, dont l'enseigne des Champs-Elysées, son "vaisseau amiral". L'annonce a été faite mardi matin à l'occasion d'un comité central d'entreprise extraordinaire, a-t-on appris de source syndicale. "Les premières fermetures sont envisagées dans un an, en novembre 2017", a précisé Yasin Leguet, délégué du Seci-Unsa, syndicat majoritaire dans l'entreprise. Ce dernier demande à ce "que la loi française soit respectée", c'est-à-dire que la direction respecte la "loi Florange" de 2014 en s'efforçant de rechercher un repreneur.

M&S quitte à nouveau la France

Marks and Spencer a annoncé mardi à Londres dans un communiqué la fermeture de plus d'une centaine de magasins dans le monde, dont la totalité des magasins directement gérés par l'enseigne dans l'alimentation et les vêtements à Paris et en région parisienne, qui emploient à eux seuls plus de 500 personnes. À Paris, l'enseigne compte aussi 11 magasins en franchise, uniquement dans l'alimentation. 

Avec ces fermetures annoncées, Marks and Spencer quitte à nouveau la France, cinq ans après y avoir fait son retour, en 2011, avec notamment l'ouverture d'un magasin sur les Champs-Elysées, note le délégué syndical. Un départ que des indices avaient laissé présager ces derniers mois, a analysé Yasin Leguet.

Une baisse des livraisons ces derniers mois

Au magasin des Champs-Elysées, avaient ainsi été constatées une baisse progressive du nombre de livraisons depuis quatre mois ainsi qu'une raréfaction des visites du directeur général France-Hollande-Belgique, qui s'y rendait auparavant "toutes les deux semaines", a-t-il expliqué.

Le délégué syndical s'est aussi toujours étonné que Marks and Spencer n'ait jamais ouvert d'entrepôt en France depuis son retour dans l'Hexagone. "Depuis cinq ans, ce sont des camions qui livrent chaque jour les produits, alors que c'est une entreprise qui se veut 'verte'", a-t-il observé. 

Ne restent que les franchises

Après l'ouverture du magasin des Champs-Elysées, l'enseigne s'est aussi mise à ouvrir à partir de 2013 des Marks and Spencer d'alimentation en franchise, a-t-il ajouté, en évoquant le projet de l'enseigne, évoqué jusqu'alors, d'en "ouvrir 20 supplémentaires de ce type d'ici à 2018".

En région parisienne, les sept magasins détenus en propre par l'enseigne comprennent ceux situés aux Champs-Elysées, au centre commercial Beaugrenelle à Paris, au centre commercial So West à Levallois-Perret, au centre commercial Aéroville à Tremblay-en-France et à Villeneuve-la Garenne, ainsi que deux magasins uniquement d'alimentation rue de la Chaussée d'Antin et vers la gare Saint-Lazare.

N.G. avec AFP