BFM Business

Manifestation des gilets jaunes: 246 entreprises dégradées samedi à Paris

Une banque touchée par les violences boulevard Haussmann

Une banque touchée par les violences boulevard Haussmann - Lucas BARIOULET / AFP

144 entreprises ont été fortement impactées par les violences en marge de la manifestation des gilets jaunes, samedi à Paris. 102 autres ont été plus légèrement touchées.

Agences bancaires, opticiens, pharmaciens, magasins de prêt-à-porter… Samedi 8 décembre, pas moins de 246 entreprises de tout type ont été dégradées au cours de la manifestation des gilets jaunes à Paris.

Dans le détail, "144 entreprises ont été fortement impactées (vitrines détruites, traces de fumées, magasins ‘pillés’) conduisant dans certains cas à la fermeture de commerces" et "102 entreprises ont été plus légèrement impactées (vitrines étoilées, fendues ou rayées, tags, jets de peinture, décorations de Noël dégradées…", explique la Chambre de commerce et d’industrie d’Ile-de-France.

À titre de comparaison, ce sont respectivement 142 et 95 entreprises qui ont été dégradées lors des exactions du 1er décembre.

Chute d'activité 

De nombreux secteurs de la capitale ont été touchés. La CCI d’Ile-de-France recense les quartiers Haussmann, St-Augustin, St Honoré-Rivoli, Saint-Lazare-Grands Magasins, Opéra-Vendôme, Kléber-Trocadéro, Hoche-Friedland-Champs Élysées, Grands Boulevards-Bourse-Réaumur, République, Bastille, sud du 17e arrondissement et 7e arrondissement (rue St Dominique, La Tour Maubourg, Quai d’Orsay.

La CCI d’Ile-de-France pointe également le "ras-le-bol croissant et une inquiétude forte des commerçants", notamment dans les arrondissements de l’ouest parisien. Car même en l’absence de dégâts matériels, beaucoup d’entre eux déplorent une baisse de fréquentation "liée à la crainte ressentie par les clients (touristes en particulier) et un report d’achats habituellement faits à cette période de l’année par des clients locaux". Aussi les hôtels observent-ils un niveau d’annulation assez important, notamment de la part de la clientèle étrangère.

"Au cours des deux derniers samedis, ce sont près de 500 commerces et entreprises de service qui ont été affectés par des exactions liées aux manifestations des ‘gilets jaunes’. L’impact en termes de chiffre d’affaires et de répercussions sur l’emploi pourrait s’avérer très importants dans les prochaines semaines", alerte la CCI d’Ile-de-France.

Paul Louis