BFM Business

Lidl mise sur de plus grands magasins pour faire recette

Lidl va investir près de 5 milliards d'euros dans la reconstruction de ses magasins.

Lidl va investir près de 5 milliards d'euros dans la reconstruction de ses magasins. - Aljona 83 - Flickr - CC

La chaîne, qui a abandonné le hard-discount il y a deux ans, compte raser plusieurs de ses points de vente pour les reconstruire et augmenter leur superficie. Une décision qui doit permettre de rendre plus visible la montée en gamme du groupe.

Deux ans après avoir abandonné à la surprise générale le hard-discount en France, Lidl poursuit sa mue. La chaîne de distribution allemande compte ainsi remettre à niveau son parc de magasins pour rendre plus visible sa montée en gamme.

C'est ce qu'a indiqué Michel Bielo, un des gérants France de la filiale tricolore de Lidl, mardi 28 octobre lors de son "Lidl Expo".

"Nous allons raser en trois ans 850 magasins et les reconstruire pour passer de 850 mètres carrés de surface moyenne à 1.300, a-t-il détaillé, cité par lsa-conso.fr. "Après cette phase de restructuration, qui s’achèvera vers 2016/2017, nous allons accélérer sur l’expansion. Il y a un potentiel de 2.000 magasins en France", a-t-il poursuivi.

200 millions d'investissements par région

Actuellement, le nombre de point de ventes du groupe est de 1.500. L'investissement total atteindrait 200 millions d'euros pour chacune des 25 régions, soit un total proche de 5 milliards d'euros.

Ces magasins agrandis n'accueilleraient pas plus de produits, le nombre références restant fixé à 1.500. Mais l'ambiance serait retravaillée, avec l'apparition d'espaces boulangerie, poisson ou vin, indique Le Figaro.

Le groupe prévoirait en outre d'embaucher 3.000 personnes en 2015, ce qui viendrait s'ajouter à une main d'œuvre de 20.000 personnes.

30 à 40% de ventes en plus

Cette mutation serait bénéfique. Les 280 magasins qui sont déjà passés à ce format ont vu leurs ventes progresser de 30 à 40%, toujours selon Le Figaro. Ainsi, le grand ravalement de surface prévu par Lidl viendrait accélérer la croissance du groupe en France.

Du 1er janvier au 31 décembre, le groupe enregistre une croissance de 10% par rapport à la même période de l'année dernière, à périmètre constant. La part de marché du groupe allemand reste toutefois encore modeste, à 4,7% selon KantarWorldPanel.

J.M.