BFM Business

Les ventes de Carrefour repartent à la hausse

Carrefour, qui vient de vivre des années noires sous la direction de Lars Olofsson, sort du marasme

Carrefour, qui vient de vivre des années noires sous la direction de Lars Olofsson, sort du marasme - -

Le distributeur français, qui voyait ses ventes s’éroder, en France comme à l’étranger, semble avoir retrouvé le chemin de la croissance. Ses résultats publiés ce 16 janvier montre une hausse de 1% des ventes.

Carrefour a réussi à inverser la tendance. Le distributeur enregistre en 2012 une légère progression des ventes de 1%, à 86,6 milliards d'euros grâce à l'international. En France, la hausse est de 0,1%. Ce sont les formats de proximité et la vente de carburant qui ont tiré les chiffres vers le haut dans l'Hexagone.

Le carburant a justement bénéficié de la "garantie prix bas" lancée en mai dernier. Apparemment, les automobilistes ont été sensibles à l'argument puisque les ventes d'essence contribuent pour 1,5% à la croissance du chiffre d'affaires.

Le fruit de la stratégie image-prix de Georges Plassat

Mais l'alimentaire n'est pas en reste. Les ventes se sont redressées en fin d'année. Elles progressent pour la première fois depuis deux ans en hypermarché. C'est un peu un événement pour le directeur financier de Carrefour. On peut en déduire que le non-alimentaire reste sous pression.

Enfin, il faut surtout retenir la bonne performance des magasins de proximité. Les ventes sont en hausse de 4% dans ce type de format, contre une baisse de 2% pour les très grandes surfaces.

Cette performance est-elle ou non liée à la stratégie de Georges Plassat, le nouveau PDG ? Chez Carrefour, on y croit. Selon la direction, l'amélioration de l'image-prix du distributeur, lente mais consistante, aurait permis d'augmenter la fréquentation en magasins.

Hélène Cornet