BFM Business

Les soldes 2013 s’annoncent plutôt moroses

Pour une majorité de Français, la motivation d'achat principal pendant ces soldes sera l'achat utile

Pour une majorité de Français, la motivation d'achat principal pendant ces soldes sera l'achat utile - -

Les Français devraient être nombreux à aller faire les soldes d'hiver qui débutent le 9 janvier. Mais ils dépenseront moins que les années précédentes et ils achèteront en priorité l’essentiel.

Depuis cinq ans, les ventes d’habillement reculent en France. Cela ne devrait pas s’arranger en 2013 pour les soldes d’hiver qui vont se dérouler du 9 janvier au 12 février. Selon plusieurs études, les Français dépenseront moins, et donneront moins dans le superflu.

Selon le sondage Ipsos pour le Conseil national des centres commerciaux, 76% d’entre eux iront bien arpenter les allées des magasins durant les promotions, soit autant que l’année dernière. Il faut dire que, d’après l’étude Ifop pour Spartoo.com, 70% des Français ont reporté leurs achats nécessaires en attendant les soldes. C’est 30% de plus que les autres années.

Un budget qui fond d'année en année

Par ailleurs, selon Ipsos, ils sont 45% à affirmer qu’ils achèteront moins. Le budget moyen qu’ils comptent allouer à leurs achats continue ainsi de fondre. De 251 euros début 2011, en passant par 244 début 2012, il est à 223 euros cette année selon Ipsos et 229 euros pour l'Ifop.

La quasi-totalité des sondés a donc pour motivation première de faire des bonnes affaires. A 71%, ils veulent acheter ce qu’ils ne pourraient acquérir hors soldes. Pour plus du tiers du panel Ipsos (34%), la motivation majeure n’est plus de se faire plaisir mais de combler des besoins.

L’attrait pour l’achat utile est encore plus flagrant dans l’enquête Ifop. Selon ses résultats, 52% des Français vont acheter des produits qui correspondent à leurs besoins pendant les soldes.

Des chiffres qui dénotent une grande frilosité, certainement lié au fait que pour 56% d’entre eux, selon l’enquête d’Ipsos, le "gros de la crise reste encore à venir".

Nina Godart