BFM Business

Les Français se convertissent à l'économie de partage

30% des Français comptent faire appel à un service de partage de voiture ou bien de logement dans les 12 mois à venir.

30% des Français comptent faire appel à un service de partage de voiture ou bien de logement dans les 12 mois à venir. - Philippe Desmazes - AFP

Uberpop, Airbnb, Blablacar, et autres services collaboratifs, sont entrés dans le quotidien des Français. Ils sont près de 22% à avoir déjà fait appel à l'un d'entre eux, selon le baromètre mensuel réalisé par Opinionway pour Axys consultants, Le Figaro et BFM Business.

Il ne leur pas fallu longtemps pour s'imposer. Les tout jeunes sites d'économie de partage, dont les plus célèbres sont Uberpop, Aibrnb et Blablacar, sont en train de révolutionner la consommation de services. Déjà 22% des Français y ont eu déjà recours, selon le baromètre mensuel réalisé par Opinionway pour Axys consultants, Le Figaro et BFM Business (1). Et 14% d'entre eux, y ont même fait appel plusieurs fois.

Ces premiers convertis au partage de logement ou de voiture sont en majorité jeunes (la tranche 18-24 ans représente 36% des usagers) mais pas forcément en galère financière puisque 35% sont CSP+, loin devant les CSP- (14%).

Et ils vont faire des émules car 30% des personnes interrogées prévoient de faire appel aux services de ces sites dans les 12 mois à venir. Et ces recrutements vont se faire à part égale entre les 18-24 et les 25-34 (35%), avec toujours en tête les CSP+ (39%).

Ces sites de partage bénéficient d'une image positive dans l'opinion publique. 82% des personnes interrogées estiment que "ces nouveaux services révolutionnent la manière dont les individus consomment des biens et des services". Avec en tête des bénéfices, une simplification de la vie des consommateurs, pour 80% des répondants.

Accompagner plutôt que bloquer

Reste que ces services ne sont pas forcément bien vus des professionnels comme les taxis qui s'emportent contre Uberpop ou bien les hôteliers qui voient d'un mauvais œil le développement des hébergement via Airbnb. Un aspect dont sont conscients les Français, qui sont 58% à trouver que ces services constituent une concurrence déloyale. Ils sont même 74% à comprendre le mouvement des taxis contre l'application UberPop en France.

Mais pour les Français, la révolution est en marche : 82% jugent qu'il vaut "mieux accompagner l'économie de partage que d'essayer de la bloquer". Plus précisément, 57% des sondés estiment que le gouvernement encadre juridiquement le développement de l'économie de partage.

( 1) sondage réalisé sur un échantillon de 1011 personnes représentatif de la population française agée de 18 ans et plus.

C.C.