BFM Business

Les Français préfèrent toujours le magasin à l'e-commerce

Les consommateurs sont encore réticents à délaisser leur PC pour faire leur achet en ligne avec leur smartphone ou leur tablette.

Les consommateurs sont encore réticents à délaisser leur PC pour faire leur achet en ligne avec leur smartphone ou leur tablette. - -

Si l'e-commerce a su se faire une belle place aux cotés des boutiques traditionnelles, les achats sur les réseaux sociaux et via les mobiles sont toujours à la traîne, révèle une étude du cabinet PwC.

Pour remplir leur réfrigérateur et renouveler leur ameublement, les consommateurs vont toujours en grande majorité faire leurs achats dans les bons vieux magasins. Mais pour les achats de biens culturels ou d’électronique, le web a, en revanche, leur préférence. C'est ce que révèle une étude menée à travers le monde par le cabinet de conseil PwC.

Les Français semblent plus attachés que d'autres aux traditions, quels que soit les produits recherchés. Par exemple, pour acheter des vêtements, 60 % des consommateurs hexagonaux font leur repérage et leur achat en magasins, alors qu’au niveau mondial, cette part tombe à 48 %.

Ils sont aussi plus réfractaires à utiliser leur tablette ou leur smartphone pour effectuer leur shopping. Mais cette tendance est valable dans toute l'Europe, où ce mode de shopping est utilisé par environs 10 % des acheteurs en ligne.

Sur ce plan, ce sont les pays émergents qui se montrent les plus en pointe, avec près de 40 % des acheteurs Chinois et Hongkongais à faire appel à leur tablette ou smartphone.

Ils ne sont pas prêts de perdre leur avance, car 24 % des Chinois adeptes du e-commerce pensent les utiliser davantage encore dans les 12 mois à venir. La moyenne mondiale n’est que de 11 %.

Des services qui donnent envie de dépenser plus

Les achats via les réseaux sociaux ont aussi du mal à convaincre : si 75 % des cyberacheteurs les utilisent pour rester en contact avec leurs amis, ils ne sont plus que 60 % à se rendre sur la page d’une marque pour y découvrir des nouveaux produits, profiter d’offres spéciales …

Et quand il s’agit d’acheter, ils ne sont plus que 24 % à le faire. Là encore, les pays émergents sont plus enclins à adopter les dernières tendances, puisque les Brésiliens sont 33 % à le faire.

Enfin, même si les prix attractifs restent l’élément clé pour les clients, ils s’attendent aussi à trouver une palette de services qui va leur faciliter la vie : livraison rapide, possibilité de retourner en magasin un article acheté sur le web, envoi d’offres exclusives…

Les enseignes ont donc tout intérêt à se pencher sur ces attentes. La présence de ses services permet, en effet, d'augmenter significativement le montant du panier moyen, selon les auteurs de l’étude.

Coralie Cathelinais