BFM Business

Les Français de plus en plus adeptes du petit-déjeuner en extérieur

Les Français de plus en plus adeptes du petit-déjeuner en extérieur

Les Français de plus en plus adeptes du petit-déjeuner en extérieur - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Selon une étude menée par NPD Group, les Français prennent de plus en plus leur petit-déjeuner à l'extérieur. Un rendez-vous matinal qui a représenté 14% de la fréquentation des restaurants commerciaux en 2016.

Les Français sont de plus en plus nombreux à prendre leur petit-déjeuner dans les restaurants (+5% en 2016) d’après une étude menée par NPD Group*. Une tendance qui se confirme au regard de la croissance qui a bondi de 13% en quatre ans en termes de fréquentation. De quoi ravir les restaurateurs qui ont pâti d'un marché global timide l’an passé (+1%).

En France, ce rendez-vous matinal a concentré 14% de la fréquentation journalière en restauration commerciale en 2016. Deux phénomènes expliquent cette nouvelle habitude, selon Maria Bertoch, de NPD Group. D’abord, "un ‘effet parc’, avec l'ouverture de nombreux coffee shops qui alimentent la diversité de l'offre et progressent fortement sur les visites du petit-déjeuner (+152% en visites entre 2012 et 2016 )". Ensuite, "l'évolution des habitudes des consommateurs, plus nomades (70 % des visites petit-déjeuner se font à emporter en 2016), plus pressés, mais qui pour 4,1 euros en moyenne, n'hésitent pas à s'offrir un petit-déjeuner à l'extérieur".

Au total, 760 millions de visites petit-déjeuner ont été recensées en 2016 dont 60% entre 8 et 11 heures du matin. Un essor qui pousse les boulangeries-sandwicheries, jusqu’alors focalisées sur la vente à emporter, à s’adapter en s’équipant notamment d’espaces “salon de thé”. Mais sans surprise, les grands gagnants du boom du petit-déjeuner restent les coffee shops à l’instar de Starbucks ou Costa (+18% en visites sur le petit-déjeuner). Les sandwicheries (Brioche Dorée, Paul, La Mie Câline) enregistrent de leur côté une hausse de fréquentation d’environ 11%.

Un phénomène européen

Si les Français se prennent au jeu du petit-déjeuner hors domicile, nos voisins européens ne sont pas en reste. La Grande-Bretagne et l’Allemagne notamment trustent les deux premières places avec une croissance en visites petit-déjeuner de 21 et 16% entre 2012 et 2016, juste devant la France. Viennent ensuite l’Italie (+11%) et l’Espagne (+6%). Et si la tendance du petit-déjeuner nomade s’observe à l’échelle continentale, les habitudes de consommation, elles, diffèrent largement d’un pays à l’autre.

D’un côté, les Britanniques vont privilégier le “salé” en consommant surtout du bacon (commandé dans 25% des cas), des toasts (18%), des œufs (17%) ou des saucisses (17%). De l’autre, les Français restent adeptes du duo classique expresso (14%) - viennoiserie (croissant à 33% ou pain au chocolat à 25%). Des habitudes très proches des Italiens qui sont 68% à acheter un croissant et 36% un expresso, tandis que les Allemands favorisent les sandwiches (44% des visites), le café (30%) et les viennoiseries (13%). En Espagne, le café au lait (38% des visites), les toasts (33%) et les croissants (16%) dominent les choix matinaux.

*Étude menée par NPD Group qui suit les habitudes de fréquentation des restaurants de plus de 14 000 consommateurs français.

P.Louis