BFM Business

Les Français consomment toujours moins de pain

La quantité baisse mais les consommateurs se tournent de plus en plus vers des produits de qualité. Les boulangeries sont désormais talonnées par la grande distribution.

Le pain a toujours une place centrale sur la table des Français mais la tendance baissière de sa consommation se confirme.

Selon la dernière étude de la FEB, la Fédération des Entreprises de Boulangeries, si 87% des interrogés déclarent avoir toujours du pain chez eux, ils déclarent en consommer en moyenne 105 grammes par jour en semaine contre 114 grammes en 2015, soit un recul de près de 8%.

Si la quantité moyenne baisse, la quête de qualité progresse. En 2021, les trois critères d’achat du pain sont le goût, la fabrication traditionnelle et la fraîcheur. 65% des Français perçoivent une amélioration de la qualité du pain et les labels rassurent. 96% sont satisfaits du pain qu'ils achètent.

Le bio et le sans gluten encore marginaux

Le pain 100% français est plébiscité par la majorité des personnes interrogées. 52% sont sensibles à l’origine du blé et 73% trouvent important un pain fabriqué à base de blé cultivé en France.

Pour autant, le pain labellisé bio ne remue pas encore les foules, selon l'étude. Son achat reste occasionnel pour deux-tiers des Français et seulement 7% des consommateurs déclarent en acheter souvent.

Ce pain séduit davantage les catégories socio-professionnelles supérieures (33%) et les Franciliens qui l’associent à des bénéfices santé. "Le prix et l’accessibilité de l’offre en boulangeries sont les principaux freins à l’achat", souligne l'étude.

Qui dit pain, dit baguette pour les Français, et ce produit demeure en tête des préférences pour 41% des Français dans sa version "tradition". La baguette classique arrive juste derrière. Les consommatrices préfèrent quant à elles la baguette aux céréales (22% contre 9% des hommes).

En dehors des baguettes, ce sont le pain complet, le pain de campagne et aux céréales qui remportent la faveur des consommateurs.

Avec la crise, les habitudes d'achat ont changé

Le pain sans gluten n’arrive que tout en bas du classement des pains consommés. Il n’attire que 12% des moins de 30 ans et surtout des Franciliens même s’il est de plus en plus apprécié en province (+6% par rapport à 2015). Le pain de mie quant à lui est consommé par 86% des Français.

Sans donner de chiffres, l'étude montre également que le Wrap, les Buns et les Paninis sont les trois "pains du monde" préférés des Français.

Du côté de la distribution, la boulangerie indépendante reste le lieu d’achat numéro un du pain mais sa domination s'effrite (-6 points par rapport à 2015), au profit des grandes et moyennes surfaces (45%) qui ont multiplié les efforts pour offrir du pain de meilleure qualité et des réseaux de boulangeries (25%).

Néanmoins, l'étude souligne qu'avec la crise sanitaire et les confinements, "les habitudes d’achats ont changé. On achète le pain dans une boulangerie plus proche de chez soi par commodité et en solidarité avec les petits commerçants". La boulangerie reste le lieu privilégié pour découvrir de nouveaux produits, choisir la cuisson du pain.

Les consommateurs qui achètent leur pain en grandes et moyennes surfaces sont attirés par des prix jugés attractifs, la liberté de circuler dans le rayon et la possibilité de choisir ses produits.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business