BFM Business

Les Français boudent l'automédication...sauf dans certaines régions

Les Français vont très majoritairement chez leur médecin pour se faire prescrire des médicaments.

Les Français vont très majoritairement chez leur médecin pour se faire prescrire des médicaments. - Charly Triballeau - AFP

Si le marché de l'automédication ne décolle pas en France, certaines régions, comme la Corse ou la Paca, se situent largement au-dessus de la moyenne nationale, selon une étude publiée mercredi.

Ne s’improvise pas médecin qui veut. Voilà ce que semblent penser les Français qui, dans leur immense majorité, boudent l’automédication. Cette pratique, définie par l’Ordre des médecins comme "l’utilisation, hors prescription médicale, par des personnes pour elles-mêmes ou pour leurs proches et de leur propre initiative, de médicaments", ne représente en effet "que" 6% du marché pharmaceutique hexagonal, selon une étude imshealth publiée mercredi.

Toutefois, les pratiques diffèrent – parfois radicalement – en fonction des régions. Ainsi, la consommation de médicaments hors officine et sans prescription en Corse est supérieure de plus de 35% à la moyenne nationale, elle-même de 6,6 unités (soit le nombre de boîtes de médicaments par personne et par an). Même tendance en Provence Alpes Côte d’Azur et en Aquitaine.

-
- © imshealth

Ce phénomène s’explique, selon l’étude, par l’attractivité touristique de ces régions, mais aussi par le nombre important de retraités y résidant. Conséquence : la Lorraine et le Nord Pas-de-Calais arrivent en queue de peloton, la Picardie apparaissant comme la région la moins consommatrice en termes d’automédication.

Dans l’ensemble, le marché de l’automédication est en perte de vitesse, note l’étude. Celui-ci se concentre essentiellement autour des antalgiques, des affections respiratoires, et du confort digestif.

Y.D.