BFM Business

Les épiceries 100% automatisées débarquent en France

BFM Business

Une société provençale a mis au point des points de vente sans aucun employé, accessibles 24h/24 et 7j/7, et proposant jusqu’à 1600 références de produits de grande consommation. D'ici la fin de l'année, on en comptera 16 en France.

Dans l’ombre de Casino, qui teste de plus en plus d’ouvertures de supermarchés sans caissiers, une PME provençale va encore plus loin dans l’automatisation des supermarchés. Neovendis, qui a mis au point un concept de magasins de proximité automatisé, a discrètement commencé à mailler la France avec ces épiceries sans aucun employé, ouvertes 24h/24 et 7j/7.

Tout a commencé dans la banlieue de Grenoble en 2017. C’est là que Neovendis a installé sa toute première échoppe Ximiti. Une boutique qui ressemble en fait à un distributeur automatique, comme ceux de nos cafétérias, mais en version XXL. Sur 18 m2 de surface, on trouve entre 300 et 400 références. Des produits de grande consommation, de l’alimentaire ou des produits d’hygiène.

Jusqu'à 1600 références

L’offre peut même aller jusqu’à 1600 références, comme à Bayonne, ou Ximiti vient d’ouvrir un nouveau magasin connecté. Soit autant que dans un magasin de proximité type Franprix.

Pour faire ses courses chez Ximiti, le client a deux options. Soit il se rend sur l’application mobile dédiée, et va chercher son panier dans les 12 heures qui suivent. Soit il va directement face à la vitrine du magasin, et remplit son "panier" via la tablette tactile exposée à l’extérieur du distributeur.

À l’intérieur de la "boutique", la préparation de la commande est robotisée, grâce aux mêmes technologies qu’utilisent les pharmacies pour aller chercher vos médicaments dans leur stock. Un robot qui s’empare de chaque produit, et attrape avec autant de dextérité un paquet de coton qu’un pack de 6 bouteilles d’eau.

Aucun vol possible

Le robot les dépose ensuite dans un bac, exactement comme avec les distributeur friandises. Et comme le client n’entre en contact avec les produits que lorsqu’il les a achetés, aucun vol n'est possible. Donc les Ximiti n’ont pas besoin de vigile ou de coûteux systèmes de surveillance.

Ces distributeurs géants, confiés à des franchisés, s’installent donc dans les centres-villes, les stations-service, les gares. En ce début 2020, Ximiti compte dix points de vente en région, et projette désormais d’en ouvrir six autres cette année, notamment à Aulnay-sous-Bois, Limoges, Paris et La Roche-sur-Yon.

De quoi concurrencer les supermarchés traditionnels ? Ximiti, lui, estime que ses épiceries 100% automatiques ne font que compléter l’offre existante. Son porte-parole a affirmé au Figaro que 80% des ventes des machines Ximiti se font entre 19h00 et 7h00 du matin, avec un pic d’affluence entre 22h00 et 23h00.

Nina Godart