BFM Business

Le spécialiste high-tech LDLC ouvre un magasin de puériculture

Olivier de la Clergerie, un des fondateurs de LDLC.

Olivier de la Clergerie, un des fondateurs de LDLC. - Philippe Desmaze - AFP

Le vendeur de produits high-tech va ouvrir, au début de l'année, un magasin "en dur" d'articles de puériculture. Son site larmoiredebébé.com a été lancé il y a deux ans.

Groupe LDLC, le vendeur de produits high-tech, va tester au début de l'année un magasin "en dur" d'articles de puériculture, ont indiqué jeudi ses dirigeants, en marge d'une visite de presse du nouveau siège de l'entreprise. "Le marché de la puériculture est de plus en plus dynamique. Notre site larmoiredebébé.com, ouvert il y a deux ans, enregistre de belles performances", a expliqué Philippe Sauze, directeur général délégué de l'entreprise lyonnaise.

C'est la première fois que Groupe LDLC ouvre un magasin physique dans un domaine autre que les hautes technologies. Cette boutique, un ancien magasin de la Halle aux Chaussures offrant une surface de vente de 150 à 170 mètres carrés, sera situé tout près du siège du groupe à Limonest, en banlieue lyonnaise. "En fonction des résultats, on verra si on doit se développer dans ce domaine ou pas", a ajouté Philippe Sauze.

Mini-campus à la californienne

À l'origine "pure player" de la vente sur internet, Groupe LDLC s'est engagé depuis quelques années dans une stratégie de diversification de ses canaux de commercialisation, avec l'ouverture prévue d'une centaine de boutiques d'ici 2021. Son nouveau siège social, qui se veut une sorte de mini-campus à la californienne - avec salle de gym, conciergerie et salle de baby-foot- aura nécessité un investissement de 22 millions d'euros. "C'est un aboutissement: un endroit qui donne envie de travailler, où on a essayé de rassembler tout ce qu'il y avait de bien dans les autres campus", a expliqué le fondateur de l'entreprise Laurent de la Clergerie.

Il est composé de trois bâtiments, totalisant 7.000 m2: le premier accueillant les bureaux, le deuxième l'école de formation du groupe et le troisième, les espaces communs. Ce dernier bâtiment, en forme de demi-tonneau, est recouvert d'un toit-jardin accessible à tous.

L'ensemble accueille 350 des 900 salariés du groupe et 85 étudiants. Du fait de la forte croissance du groupe, "c'est déjà presque trop petit et nous réfléchissons déjà à comment grandir en gardant cet esprit startup", a souligné Laurent de la Clergerie.

Le nouveau siège social est dû à l'architecte Pierre Barillot, qui a également été retenu pour dessiner la future salle de l'ASVEL à Villeurbanne. Groupe LDLC est depuis 2012 l'un des principaux sponsors des champions de France de basket-ball.

D. L. avec AFP