BFM Business

Le spécialiste de la livraison express Gorillas s'allie avec Tesco au Royaume-Uni

Gorillas, qui promet des livraisons de courses en moins de 10 minutes, se servira de magasins Tesco comme entrepôts. Une façon d'élargir considérablement la gamme de produits proposés.

L'Allemand Gorillas va prendre une nouvelle dimension. Le spécialiste de la livraison de courses ultra-rapide a annoncé ce jeudi un partenariat avec le géant de la grande distribution alimentaire Tesco au Royaume-Uni.

L'idée? Se servir des magasins comme entrepôts pour livrer en moins de 10 minutes, avec un premier site à Thornton Heath dans le sud de Londres.

"Le partenariat commercial permettra aux clients de Tesco d'accéder à ses produits, disponibles à la livraison en quelques minutes via Gorillas tout en proposant une vaste sélection de la gamme de produits Tesco aux clients de Gorillas" " indique le groupe allemand dans un communiqué.

Les deux entreprises sont toutes les deux leaders de leur secteur dans le pays. "L'idée que nous puissions atteindre nos clients en seulement dix minutes est vraiment excitante" s'est félicité Jason Tarry, patron de Tesco outre-manche, précisant qu'il s'agissait encore d'un "projet–pilote".

"Winner takes all"

L'union de ces deux acteurs semble finalement logique. Gorillas et ses rivaux installent des "dark stores" de petits entrepôts pour réaliser ces livraisons express avec l'idée d'aller toujours plus vite. "Choisir un créneau de livraison n'est pas une expérience satisfaisante", expliquait en mai dernier Henri Capoul, fondateur du concurrent français Cajoo. "Il faut qu'on commande ses courses comme on commande un VTC." La pépite française s'était d'ailleurs alliée à Carrefour en septembre dernier.

Les startups de livraisons ultra-rapides ont explosé depuis un an dans le sillon de Gorillas, devenu une licorne en neuf mois seulement. Aux côté de Cajoo, Flink ou Getir espèrent s'imposer sur un marché balbutiant mais explosif.

"Dans le digital la logique c'est le 'winner takes all', confiait à BFM Business Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution. "Il y aura beaucoup moins d'acteurs à l'avenir. Et ça va se jouer sur quatre critères: le cash pour survivre aux coûts, la capacité à tenir la promesse de la livraison rapide, la qualité des produits frais livrés et l'équilibre entre la largeur de l'offre et la productivité."

Thomas Leroy Journaliste BFM Business