BFM Business

Le propriétaire du Monopoly lorgne la société de Barbie

Mattel, la société qui détient les droits de Barbie, est en difficulté depuis plusieurs années

Mattel, la société qui détient les droits de Barbie, est en difficulté depuis plusieurs années - Stan Honda - AFP

Hasbro aurait approché Mattel, en vue d'un rachat selon le Wall Street Journal et Reuters.

Un mastodonte du jouet pourrait bientôt voir le jour. D'après le Wall Street Journal et Reuters, qui citent des sources proches du dossier, le numéro deux américain du jouet, Hasbro (qui possède les marques Nerf, Transformers ou encore Mon Petit Poney), aurait approché Mattel (Barbie, Hot Wheels) en vue d'un rachat.

"L'entreprise fusionnée aurait alors beaucoup plus de poids dans les négociations commerciales avec les studios télévisés et de cinéma", souligne Reuters.

De précédentes discussions

Cette hypothétique rachat vient en tout cas souligner un peu plus les difficultés auxquels fait face l'industrie du jouet, déjà illustrées par la faillite des magasins Toys'R Us, alors que les enfants, petit à petit, se tournent plus vers les jeux digitaux et moins vers les jouets traditionnels.

Mattel souffre ainsi depuis plusieurs années, ayant notamment vu le danois Lego lui ravir la place de numéro un mondial du jouet. Ses ventes ont reculé de 4% l'an passé. Depuis le début de l'année, sa capitalisation boursière a fondu de moitié, à 5 milliards de dollars, en faisant ainsi une cible potentielle pour un rachat. Il y a tout juste deux semaines, Mattel a encore été contraint d'annoncer un nouveau plan d'économies de 650 millions de dollars.

Hasbro de son côté résiste un peu mieux, avec des ventes encore en hausse (+13% en 2016) en tirant notamment parti de ses produits dérivés de licence à succès comme La Reine des neiges et Star Wars. Les deux groupes avaient déjà eu de précédentes discussions en 1996 et 2015 sur une possible fusion.

J.M.