BFM Business

Le gouvernement n'a pas encore tranché la question des soldes flottants

BFM Business

Le gouvernement n'a pas encore réglé la question des soldes flottants. C'est en somme ce qu'a indiqué le ministre de la Consommation Benoît Hamon, ce jeudi 3 janvier sur RTL.

Interrogé sur le devenir de ce dispositif mis en place par Nicolas Sarkozy le 1er janvier 2009, Benoît Hamon a, en effet, précisé qu'il travaillait encore sur le sujet avec la ministre de l'Artisanat, Sylvia Pinel.

"Il y a des positions extrêmement différentes chez les professionnels", a-t-il expliqué. Des discussions sont prévues en 2013 "pour voir les conditions dans lesquelles on maintient ou pas ces soldes flottants et pour vérifier s'il y a un véritable impact sur la consommation".

Les soldes flottants permettent aux commerçant de fixer librement deux semaines de soldes en plus à n'importe quel moment de l'année, ce en plus des deux saisons de cinq semaines de soldes réglementaires.

Le dispositif est toutefois loin d'avoir trouver un écho réellement favorable que ce soit auprès des commerçants ou des consommateurs. Au début de l'été dernier le Credoc et l'institut français de la mode (IFM) ont rendu rapport proposant de revenir à l'ancien système, soit "deux fois six semaines" de soldes réglementaires.

BFMbusiness.com et AFP